Distillerie 1769 Whisky Canadien

42% alc./vol.
Batch #002

André 76%
J’avais de grosses espérances envers ce premier whisky de cette distillerie dont j’apprécie particulièrement la qualité du gin vieilli qui m’a simplement renversé. Par contre, lorsqu’est venu le temps de mettre en marché le whisky, les distillerie start-up sont souvent pressées de mettre la main sur l’entrée d’argent longuement attendu et c’est souvent au détriment de la qualité finale. Au nez, on est définitivement dans le registre du style; bon apport de sucre, de la cassonnade et quelques éléments rougeâtres provenant probablement du seigle. La texture en bouche est un peu coupée à la scie à chaîne, beaucoup d’influences du fût de chêne brut et de bois carbonisé, anis, réglisse, sirop de maïs. Assez rectiligne comme présentation et comme éventail de la palette aromatique. Finale moyenne-courte, sur les notes de bois brûlé et quelques épices un peu molles. Un whisky qui mérite encore quelques années de maturation, les gens de la distilerie savent ce qu’ils font!

Patrick 80%
Je m’attendais à quelque chose de plus original de cette distillerie. On est est ici dans le whisky canadien low shelf très traditionnel, un peu comme si une nouvelle micro-brasserie lançait un produit similaire à la Labatt Bleue, mais au double du prix. Come on guys, avec tous les efforts consentis pour arriver jusqu’ici, pour la prochaine batch, faites un petit effort de plus. Nez : Il gagne à respirer un peu, car les premières effluves ne sentaient que l’alcool. Après quelques minutes, un parfum sucré typique d’un whisky de maïs apparaît, puis des notes subtiles de chêne et de vanille qui rendent l’ensemble plutôt appétissant. Bouche : Au palais, la première réflexion est qu’il porte bien son nom : ça goûte le whisky typiquement canadien! Bref, une bonne base sucrée venant du maïs, le tout avec un petit punch d’épices venant du seigle et du chêne. Finale : D’une longueur moyenne, s’étire sur les notes de chêne brûlé et d’alcool.

Leave a Comment

English EN Français FR