Fifty Pounds Gin

43.5% alc./vol.
London Dry Gin, UK. Batch #14/12.

Patrick 90%
Un classique : Le parfum de genièvre s’échappe aisément du verre, mais les arômes d’agrumes nous retrouvent aisément lorsqu’on y plonge le nez. En bouche, nous y détectons en plus des notes rappelant une branche de céleri, de l’eucalyptus et quelques épices. La finale s’étire longuement, avec des notes de menthe poivrée qui viennent compléter agréablement les agrumes.

Uncle Val’s Botanical Gin

45% alc./vol.
Dry Gin, Californie. Batch #11.

Patrick 93%
Ce gin a été un coup de foudre instantané lorsque je l’ai découvert. Un gin parfait, à boire straight lors d’une chaude nuit d’été. Les agrumes, lime et citron, dominent définitivement le portrait. Ensuite? Plus d’agrumes, avec des oranges et du pamplemousse. En bouche toutefois, les agrumes se mélangent des fleurs, comme l’iris, la violette, les roses et la bruyère. Enfin, le genièvre se cache quelque part au travers de toute cette complexité. Quelle diversité de saveurs! Quelle balance! Définitivement le meilleur gin que j’ai bu à ce jour.

Citadelle Réserve 2013

44% alc./vol.
London Gin, France. Âgé en cuves solera.

Patrick 90%
Les arômes semblent arrondis, adoucis par le chêne. Genièvre, évidemment, mais aussi iris et coriandre qui se présentent au premier plan. Puis, les agrumes : Orange et citron. D’ailleurs, en bouche, c’est surtout ceux-ci qui se démarquent. Simplement sublime et parfaitement équilibré.

Zuidam

44.5% alc./vol.
London Dry Gin, Pays-Bas.

Patrick 88%
J’adore le parfum de ce gin, mais… Si on se fie à la définition légale du gin disant que le genévrier doit être prépondérant, il ne s’agit pas d’un gin! Les agrumes, orange et citron, sont très intenses, au point de masquer tout le reste! En bouche, les agrumes nous assaillent aussi, mais nous détectons enfin une petite touche de genévrier… La finale est rafraichissante, et nous laisse une agréable sensation estivale en bouche. Bon, peut être que ce gin n’est pas “by the book”, mais on s’en fout, c’est délicieux!!! Un gin idéal pour un chaud après-midi d’été, sur le patio ou une terrasse!

Victoria Gin

45% alc./vol.
London Gin, Colombie-Britannique. Batch #46.

Patrick 91%
Quand la première que l’on dit en sentant un alcool est “wow”, ça commence bien! Orange, citron, mais surtout une belle complexité provenant d’arômes d’anis, de cannelle et de roses. Ok, même effet en bouche, wow! Tout d’abord les roses, l’anis, puis les agrumes et peut être un soupçon de genévrier? L’ensemble est sucré, avec une touche épicée. En finale, les épices s’étire tranquillement, nous laissons en sensation chaleureuse en bouche. Du bonbon, j’adore! Tellement agréable qu’y ajouter du tonic serait de le gaspiller!

Ungava

40% alc./vol.
London Dry Gin, Domaine Pinnacle, Cowansville, Québec.

Patrick 89%
Je n’ai pas eu souvent la chance de déguster un spiritueux québécois… J’ai donc énormément d’appréhensions face à cette expérience. La première chose qui nous frappe avec ce gin est sans contredit sa couleur: jaune. Oui, comme sur la photo! Un peu troublant… La première impression au nez ne révèle pas de fautes, ni de surprises: genévrier, thé, épices et un bon fond végétal En bouche, la première sensation est définitivement agréable: une belle texture, une belle chaleur. Le genévrier est évidement très présent, mais aussi le fond végétal, les épices et le thé, sans oublier un côté sucré plutôt agréable. La finale s’étire longuement et agréablement sur une note florale sucrée. Un très bon gin, qui se compare avantageusement à la plupart de ses compétiteurs: je sens que la bouteille va se vider rapidement! J’aimerais toutefois y goûter à un taux d’alcool plus élevé. Enfin, bravo, j’admire le courage des producteurs pour affronter ainsi la machine de la SAQ, de la RACJ et de l’ensemble de la machine gouvernementale québécoise anti-entrepreneur.

The London N°1 Blue Gin

47% alc./vol.
Gin Distillé, Angleterre.

Patrick 88%
Bon… Un gin bleu! Est-ce un truc marketing, ou a-t-il vraiment quelque chose de différent à offrir? Le nez léger, en particulier pour un gin relativement fort en alcool, nous laisse dubitatif: le genièvre est bien présent, mais il y a aussi des notes de bergamote, rappelant certains thés Earl Grey. En bouche, la première sensation est plutôt agréable et surprenante: on dirait un thé au gin… ou l’inverse? La finale est plutôt épicée, et s’étire moyennement. En conclusion, rien pour justifier la couleur, si ce n’est pour mettre un peu de couleur dans votre bar, mais nous ne pouvons pas affirmer non plus qu’il s’agit uniquement de marketing. Bref, une belle curiosité.

Tanqueray N°Ten

47.3% alc./vol.
London Dry Gin, Écosse.

Patrick 86%
Au nez, semblable au Tanqueray original, mais avec une profondeur et une complexité supplémentaire, provenant d’épices telles l’origan et la sarriette. C’est en bouche qu’il prend toute sa dimension! Cardamone, concombre frais, fleurs, le tout enveloppé d’une belle fraîcheur et baignant dans un léger sucre. La finale apporte aussi une touche poivrée. Un superbe ensemble parfaitement balancé, voici un vrai gin de dégustation pour lequel il n’est nul besoin de masquer le goût avec du tonic ou du citron!

Tanqueray

40% alc./vol.
London Dry Gin, Écosse.

Patrick 83%
Parfum très net de genièvre, rappelant aussi une vodka. En bouche, le genièvre est très présent, ainsi que l’alcool. La texture est plutôt sèche. La finale nous révèle subtilement quelques épices. Simple, efficace et surtout relativement léger au goût, doit être parfait pour un gin tonic lorsque la personne n’aime pas trop le gin!

Schenley London Dry Gin

40% alc./vol.
London Dry Gin, Canada.

Patrick 77%
Parfum de genièvre et alcool. En bouche, alcool, genièvre et une touche d’agrumes qui rend l’ensemble moins rébarbatif. La finale, légèrement aigre, ne s’étire pas trop longtemps… Bon, il n’y a rien ici pour convaincre qui que ce soit de se convertir au gin, à moins que le seul critère ne soit le prix et “l’effet”…