Springbank 12 ans Claret 1997

54.4% alc./vol.
Édition limitée à 9000 bouteilles.

André 91%
Superbe nez; melon au miel, oranges, fruits secs, raisins, le tout emballé du cask finish. Vraiment envoutant et on se laisse prendre par la main afin de se laisser guider dans cette belle aventure gustative. Texture exquise en bouche poussée par la puissance de l’alcool domestiqué puis, explosion de fruits saupoudrés de sel de mer plus perceptibles particulièrement en finale et en rétro-olfaction. Chaque gorgée aidera à décupler le plaisir de la prochaine. Les pelures de raisins mauves se soulèvent en finale, affirmant avec passion son affinage. Une vraie petite perle de savoir-faire et du choix du fût, ce qui n’est pas donné à toute les distilleries. Un petit bijoux de single malt.

RV 87.5%
Tout un roman! D’accord l’intro est un peu bizarre, la finale un peu prévisible mais quel développement!. Précédé de pêche, l’influence du baril entame le combat avec la truite fraîchement cuite. En bouche, on change considérablement de paysage avec l’orange, la fraise puis la vanille du baril qui se succède dans un très bel enchaînement. La finale est un peu moins fort avec la vanille et un retour davantage Longrow que Springbank.

Patrick 88%
Nez très vineux, très riche, avec des touches de fumée, de sel et de miel. En bouche, l’intensité du vin prend toute la place au premier abord, puis nous laisse deviner la subtilité de son parfum. Sucré, fruité au point d’être liquoreux, poivré et salé. La finale est d’une longueur moyenne, fruitée et salée. Un très bon produit pour celui qui aime les cask strenght de type « wine finish ».

Leave a Comment

English EN Français FR