SMWS 4.231 Highland Park 12 ans

58.6% alc./vol.
Harbour-side takeaway – Distillé le 18 janvier 2005 – 301 bouteilles

André 89%
Superbe nez; poires, ananas, vanille, un filin de sel de mer, la pomme verte, les céréales, bon taux de sucre aussi. Les saveurs au nez sont limitées mais l’équilibre est définitivement au rendez-vous. La bouche est onctueuse, bien sucrée, beaucoup de notes de vanille, jus de salade de fruits, poires, ananas, pommes vertes, accents citronnées avec une p’tite vague salée maritime, cela me rappelle aussi de la sauce sweet & sour… Finale sucrée, salée et finement fumée avec un bon canevas d’épices, oranges et de petits fruits rouges en arrière-plan. Un beau HP présenté en bourbon cask, bien rond et pas agressif… enjoy!

Patrick 89%
Un superbe whisky dont le nez et la bouche ne sont pas du tout en adéquation, à ma grande surprise. Mais c’est très bon et j’aime beaucoup. Nez : Ananas, poires et pommes, ainsi que des agrumes, quelques fleurs et une touche de vanille. Bouche : Arrivée en bouche sucrée et fraîche, mais cette impression est rapidement balayée par une belle touche surprenante de fumée de tourbe et de poivre. Finale : D’une belle longueur, avec des notes de bois brûlé et de poivre.

SMWS 4.227 Highland Park 12 ans

58.0% alc./vol.
Dreaming to the sounds of the sea – Distillé le 18 janvier 2005 – 311 bouteilles

André 79.5%
Ouch… le nez sent les bas de laine après une randonnée de 10 heures… y’a une petite odeur de pourri bizarre que je ne saurais expliquer… Bois de chêne humide sur un tapis de feuilles mortes, mais une association maritime assez directe dans l’approche; sel de mer, embruns de mer déchainée dans un port sur la baie, fruits de mer pas trop frais, herbe verte, gingembre. C’est pas attirant du tout… Heureusement la texture en bouche sauve la donne, la bouche est de beaucoup meilleure que le nez; beaucoup de vanille, la crème brûlée, grosses céréales pas subtiles, miel. La finale me fait penser à du gingembre qui va avec les sushis, mélange de céréales au miel nappé de vanille, odeurs de fruits de mer sur la plage mouillée. Pas mon type de whisky du tout.

Patrick 85%
Un beau whisky plutôt complexe et assez punché. Sa fraîcheur me donne l’impression trompeuse qu’il s’agit d’un whisky plus jeune que son âge. Nez : Panier d’agrumes et de fruits exotiques, posé sur le bord de la mer. Bouche : Agrumes très salés, de la fumée de tourbe et une touche herbeuse et épicée. Finale : D’une belle longueur, fumée, salée et épicée.

SMWS 42.30 Ledaig 9 ans

60.6% alc./vol.
Chimney sweep’s romantic barbeque – Distillé le 29 mars 2007 – 228 bouteilles

André 89%
Grosses influences du bourbon cask qui laissent la place aux saveurs maritimes, le caramel brûlé, bois mouillé brûlé, fruits de mer, eau salée, coconut, ananas. Le nez a besoin de quelques minutes pour se stabiliser car au départ, la force de l’alcool déstabilise un peu. La bouche est huileuse et finement camphré avec des vagues de gingembre frais, herbe verte, menthol, le bord de mer, algues salées, un peu industriel et brut aussi dans quelques aspects, la cendre de feu de foyer refroidi au matin. Bizarrement le taux d’alcool semble avoir drastiquement fondu et la texture est vraiment huileuse et colle partout en bouche. Longue finale salée et maritime, cendreuse et industrielle.

Patrick 89%
Un très bon whisky, très bien balancé, riche et complexe, le genre de whisky qui m’a pris un bon bout de temps à comprendre, et qui m’a laissé dans un état contemplatif. Nez : Parfum maritime, cendres de bbq au charbon de bois, un je-ne-sais-quoi me rappelant un soir d’orage électrique et touche de sucre d’orge. Bouche : Belle vague de sel maritime, fumée de tourbe, épices du chêne et notes de gingembre. Finale : D’une belle longueur, fumée et salée.

SMWS 42.24 Ledaig 9 ans

59.5% alc./vol.
The bee’s knees… – Distillé le 5 octobre 2006 – 204 bouteilles

André 87%
Tourbe organique, terre boueuse et herbe verte un peu pourrie, sel de mer et caramel salé, poivre noir. Cette tourbe est très singulière, personnellement, je ne suis pas trop fan du nez. Le whisky se comporte différemment en bouche; la tourbe est plus phénolique et médicinale, verdâtre et rappelle le camphre ou l’antiseptique, feu de plage sur le sable mouillé, citron, poivre moulu, céréales maltées en toile de fond. Finale bien poivrée, relativement tourbé avec une montée d’alcool impressionnante et une volée d’épices qui titillent la langue. Rétro-olfaction sur le citron et les agrumes.

Patrick 88%
Un superbe whisky tourné, riche, intense et superbement équilibré. Très bien, surtout si on aime l’intensité typique des scotchs de moins de 10 ans. Nez : Fumée de tourbe, caramel salé, beurre de peanuts. Bouche : Belle tourbe intense et poivrée, chocolat noir très amer, mais tout de même légèrement sucré. Finale : D’une belle longueur, marquée par de la fumée très intense.

Arran Smugglers Series Volume 3 • The Exciseman

56.8% alc./vol.
Le chapitre 3 de The Smugglers intitulé « The Exciseman », en référence aux employés chargés de collecter la taxe au 18 et 19ème siècle, vient magnifiquement conclure cette trilogie. Véritable mémoire vivante de l’île d’Arran, ce 3ème volet rend hommage au caractère exubérant des contrebandiers qui ont su user de subterfuges pour cacher leur fameuse production d’Arran « water » aux représentants du gouvernement. Ce Single Malt a vieilli en fûts Quarter Cask de Bourbon et de fûts de Madère. Édition limitée de 8700 bouteilles.

André 82%
Poires, miel, melon au miel, vanille nappée de caramel fondu, les pommes vertes. La bouche est franche, l’alcool bien ressenti, plantureuses notes de vanille crémeuse, beaucoup de notes d’agrumes, la dose d’épices surprend un peu, on ressent aussi un léger licoreux dans la texture générale mais l’équilibre est douteux et mal ficelé. L’ensemble général rappelle le grand air et les espaces naturel, les montagnes et la mer. Finale moyenne longue, un peu sèche et épicée, poivrée. Y’était visiblement temps que la série se termine…

Patrick 86%
Gros et épicé, avec une touche de fruits. Un très bon whisky, largement supérieur au Volume Two, mais qui n’approche pas le Volume One. Quelqu’un pourrait dire à Arran qu’il faut garder le meilleur pour la fin? Nez : Fumée et vanille, avec une touche de fruits des champs sucrés. Bouche : De belles épices boisées, du sucre brûlant et des fruits des champs recouverts de cassonade. Alléchant! Finale: D’une belle longueur, sucrée, fruitée et épicée.

Arran Smugglers Series Volume 2 • The High Seas

55.4% alc./vol.
Édition limitée de 8600 bouteilles. Deuxième volet du recueil The Smugglers, « The High Seas » est un hommage historique à la période de distillation illégale qui eut lieu sur l’île d’Arran aux 18ème et 19ème et pendant laquelle de nombreux contrebandiers périrent en affrontant les dangereuses mers d’Ecosse.

André 89.5%
Fruits rouges séchés se prélassant dans des draps de tourbe phénolique, barre de Hershey Raisins et noix, fruits tropicaux, sel de mer, effets découlant de l’utilisation du bourbon cask, xérès, pommes rouges, abricots, poires. Le mélange de saveurs et raffiné et challengeant. La bouche est épicée et poivrée, sherry et fruits tropicaux, pommes rouges, raisins secs, tourbe phénolique et poivrée, oranges confites, cassonnade. La finale est maritime, belles vagues de tourbe, poires et melon au miel, agrumes, oranges. J’adore la présentation de cette édition et les saveurs opposées dans la roue de la palette aromatique. On prend plaisir à décortiquer ce whisky en cherchant et décortiquant ses saveurs et aromes, on est conquis par sa texture agréable et la simplicité organisée de l’ensemble. Savoureux et agréable pour l’évaluation.

Patrick 80%
Une grosse déception comparativement au Volume “One”… Un whisky simple et un peu platte, pas mauvais, mais vraiment ordinaire. Nez : Parfum d’agrumes et de vanille, un ensemble à ma grande surprise qui est très léger. Bouche : Mélange de bois frais et brûlé, avec une subtile touche de fruits des champs et d’agrumes. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois épicé et des agrumes subtiles.

Arran Private Cask Peated Edition Bottled for Limburg Whisky Fair

50.7% alc./vol.
Peated Barrels #05/159 & 05/161, Distilled 12/12/05, Bottled 24/03/14, Bottle 191 of 510.

André 90%
Arran n’a jamais fait dans la tourbe version ‘’coup de 4×4 en pleine face’’ et cette édition suit la ligne déjà tracée… Au nez, on a plus droit à la poire et à l’ananas, à la vanille et une touche discrète d’orange que la tourbe elle-même. Bien présente tout de même mais très en retrait la tourbe un peu terreuse est plus vêtue de fruits tropicaux et de poire fraiche que de phénols, le taux d’alcool est aussi bien discret. Hyper belle texture savoureuse en bouche, les saveurs sont dans la palette des fruits tropicaux; beaucoup d’ananas, de morceaux de poires, melon au miel, oranges, dans un nuage de fumée de tourbe un peu terreuse bien discrète. L’éventail de saveur est, il faut l’avouer, un peu limité mais la qualité du produit est impeccable. La finale est bien longue, pas forte, juste constante, sur les fruits fumés. Superbe édition, la jeunesse du whisky est bien caché au travers un équilibre certain. Well done.

Patrick 90%
Un superbe whisky riche, complexe, et intense et superbement balancé. La tourbe n’est pas si intense que ça, ce qui permet d’avoir une complexité hors du commun. Nez : Parfum légèrement tourbé, avec une belle dose d’agrumes et de pommes jaunes à peine sucrée. Bouche : Belle vague de fumée de tourbe, de bois brûlé et d’épices. Le tout complété par une touche d’agrumes, de pommes jaunes et de vanille. Finale : D’une belle longueur, marquée par la pomme et les épices.

Arran Master of Distilling James MacTaggart – 10 ans

54.2% alc./vol.
From First Fill Bourbon Cask, Limited Edition of 12000 bottles. Arran rend hommage à travers cette édition très spéciale à James MacTaggart, maître distillateur d’Arran depuis 2007. Originaire de l’île d’Islay, James a travaillé 30 ans chez Bowmore avant de mettre en œuvre tout son talent pour apporter à Arran une identité forte. Avec plus de 40 ans d’expérience, James connaît l’industrie par cœur et dirige d’une main de maître une équipe de 5 personnes. Embouteillée en brut de fût, cette version est issue de fûts de bourbon de 1er remplissage.

André 85%
Au départ, les céréales Sugar Crisp, miel, vanille, une touche d’agrumes et d’oranges, tranche d’ananas tout juste coupée. Le nez est somme toute pas mal straight forward, sans flafla, la présentation est un peu trop dépouillée mais je me dis que je dois lui laisser une chance en bouche avant de fixer mon opinion. Lovely texture en bouche, soyeuse à souhait, mais il ne faut pas beaucoup de temps pour que les notes de poivre noir, de gingembre et de bois sec prennent le dessus. Malgré les douces notes de céréales au miel et de vanille, l’ensemble est effilé et franc. Je suis un peu déçu. Peut-être un peu trop d’influences du first fill bourbon cask. La finale est vraiment bizarre avec ses notes d’herbe et d’éléments verdâtres, genre bois vert mélangé de vanille. Bon… probablement pas le meilleur embouteillage pour souligner un 10eme anniversaire. Ça manque de chaleur et d’amour cet embouteillage.

Patrick 87%
Trèèèès intense et savoureux, sans toutefois être un chef d’œuvre de complexité. Mais ça demeure très bon et très bien fait tout de même. Nez: Agrumes et vanille à profusion, avec du bois juteux. Bouche : Chêne épicé et brulant, dominé par des agrumes bien juteuses. Finale: D’une belle longueur, marquée par le bois hyper épicé et les agrumes.

Ledaig 1974

43% alc./vol.

André 86%
Nez étrangement calme. Eucalyptus et camphre, poires, sel, vanille, céréales maltées, vieux bois de chêne. Ensemble est doux et offre une agréable sensation très texturée, certaines saveurs me rappellent la gomme Dentyne. La bouche est huileuse, bien texturée, les saveurs sont limitées mais bien équilibrées, une touche d’oranges, poires, bois de chêne très sec, vanille fouettée, céréales. Finale poivrée et salée, mais plus poivrée, léger camphre, épices. Un whisky pas facile à évaluer et qui ne se dévoile pas facilement.

Arran 18 ans – Edition 2017

46% alc./vol.

André 90.5%
Quelle belle présentation. Nez de fruits tropicaux et de jus de salade de fruits Del Monte, léger effervescent au nez qui rappelle une belle fraicheur maritime, ondée de vanille fraiche, cannelle, cassonnade, agrumes et citron. Le genre de nez qui vous amène à voyager en saveurs. La bouche est légèrement plus relevée que le nez, l’alcool un peu plus perceptible mais sans amputer ces belles saveurs de fruits tropicaux livrées au nez. Cannelle fraiche, vanille, pépites de chocolat blanc, jus de salade de fruits, mangue et papaye, melon au miel, pommes vertes, oranges, agrumes, ananas. Chaque lapée nous transporte dans un voyage de saveurs que l’on ne cesse de redécouvrir, une avalanche de saveurs fruitées rafraichissantes. Malgré la finesse des saveurs, ce Arran offre une longueur étonnante en finale de bouche et une plénitude digne de l’extase de dégustation. Un whisky entier et plein, un tango de saveurs effréné, quelle expérience.

Patrick 90%
Un superbe whisky présentant une grande complexité. On a utilisé les fûts avec une grande sagesse tout au long de ces 18 années de vieillissement pour arriver à une telle œuvre. Pour ceux qui savourent vraiment leur whisky! En tout cas, moi, j’adore! Nez : Complexe bouquet mariant fleurs, chêne sec, agrumes, fruits tropicaux et le parfum de la mer en arrière-plan. Bouche : Chêne sec et épicé, vanille, agrumes, fleurs, cassonade chaleureuse et toujours la mer en arrière-plan. Le tout est présenté sur une délicieuse texture légèrement huileuse. Finale : D’une belle longueur, intense et épicée.

English EN Français FR