Arran Barrel Reserve

43% alc./vol.
Arran Barrel Reserve est un single malt vieilli pendant au moins 7 ans en fûts de bourbon de premier remplissage.

André 80%
Fraicheur en bouteille. Nez festif et aérien, beaucoup d’agrumes et d’abricots, ananas et oranges, vanille. Bouche sucrée, poires, pommes vertes et citron, agrumes, avec une petite morsure salée en finale de bouche maltée en grande partie qui s’accompagne d’une sécheresse boisée à saveur de chêne. Pas mal simpliste comme présentation. Finale qui manque de structure, diluée aussi et dépouillée du côté huileux ou gras, sur les céréales séchées et les éclisses de bois vanillées. Deuxième opus de la série, qui a date me laisse plutôt froid, même pour le prix. On est en deçà de la qualité à laquelle Arran nous a habitué.

Patrick 85%
Un beau whisky simple et efficace, plein de fraîcheur et agréable à boire. Nez : De belles agrumes, du chêne et des pommes fraîches. Bouche : De belles céréales, du chêne sec et épicé et des agrumes. L’ensemble est frais et légèrement épicé. Finale : D’une longueur moyenne, boisée et épicée.

Martin 84%
Nez: Belle petite fraîcheur. Léger melon miel, abricots, vanille et oranges. Touche de fleurs et de réglisse rouge. Bouche: Chêne sec, xérès, fruits rouges, touche d’épices, malt grillé avec la plus infime des fumées de tourbe. J’aime bien, même si la texture laisse un peu à désirer. Finale: Moyennement longue, sur des notes de cannelle, de poivre et de bois. Touche de cuir et de douce boucane. Équilibre: Bien plaisant, bien aligné avec le style d’Arran. Peut-être pas le meilleur de la distillerie, mais tout de même un beau NAS d’entrée de gamme, comme toutes les distilleries devraient avoir dans leur portfolio.

Adelphi’s Breath of the Isles 11 ans

58.7% alc./vol.
Distilled 2007, Bottled 2019, 662 bottles.

André 85%
Sel de mer et cassonade, réglisse rouge et cerises, dates, raisins secs, pelures d’oranges, fond de fruits à chair dont la poire, de l’ananas aussi. Beaux sucre naturels tirés des fruits. Après quelques minutes, douces notes de poivre. Le tout s’accompagne de notes de fruits rouges soutenus; cerises, framboises, dates, raisins puis de la savate rouge en bouche, de la cannelle abondante également, pour ensuite livrer des saveurs de melon au miel et de poires. La texture est sublime, presque sirupeuse. Légère touche de soufre bien éphémère. L’alcool se fait par la suite sentir, d’où émerge des soupirs de poivre et de tourbe maritime. Sensation de roche calcaire en finale de bouche, de fruits rouges séchés, de sherry, de tourbe et de sel de mer.

Patrick 94%
Oh que c’est bon! Un extraordinaire mélange de tourbe, de fruits, de sucre et de sel. Que demander de plus? Nez : Au premier abord, du riche xérès qui semble vouloir prendre toute la place, puis j’y retrouve aussi des éclairs au chocolat, du miel et une discrète note maritime. Oh, j’oubliais : il y a aussi une petite dose de fumée de tourbe. Bouche : Du chocolat, rapidement emporté par une vague de fumée de feu de camp. Le tout vient avec un peu de caramel et finit sur une bonne dose de sel. Le tout porté par une belle texture huileuse, et on ne ressent presque pas la force de l’alcool. Finale : D’une belle longueur, fumée, discrètement fruitée et surtout salée.

That Boutique-y Whisky Company Jura 20 ans – Batch 5

48.2% alc./vol.
901 bouteilles. Séparée de l’île d’Islay par un détroit, c’est la moins peuplée des îles Hébrides. Comptant moins de 300 habitants, elle est célèbre pour ses cerfs rouges et ses pics montagneux, les Paps of Jura. L’origine du nom “Jura ” provient d’un mot scandinave signifiant “cerf “. Animal emblématique de cette île particulière, plus de 5000 cerfs sont recensés. Une seule distillerie s’y trouve, Isle of Jura. Véritable havre de paix pour les écrivains, George Orwell y est souvent venu puiser son inspiration et y a écrit son célèbre roman “1984”.

André 83%
Bizarre ça… On distingue ce qui ressemble à du sherry mais avec un côté agricole et fermette tricky, un côté sucré agréable qui rappelle l’ananas et le toffee, le miel aussi. La bouche est plus diversifiée, mélange de fruits tropicaux, de belles cosses d’oranges et de chocolat au lait et une bonne dose de sucre, bois de chêne et une touche de citron en fin de bouche. Finale sur les fruits rouges et fruits tropicaux, léger.

Patrick 91%
Unique. Savoureux. Équilibré. Les mots me manquent le plus fait pour décrire ce whisky. Il ne sera pas au goût de tout le monde, mais si, comme moi, vous aimez les choses bien faites et originales, vous adorerez. Nez : Oh, ça sent le ciel, ça! Du sel et des algues, de la vanille, des fruits tropicaux, des biscuits au pépites de chocolat. Bouche : Du beau chêne brûlé, un mélange assez extraordinaire de chêne sec et épicé, de fruits tropicaux, d’algues et de sel. Le tout porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une superbe longueur, salée et discrètement boisée.

Martin 87%
Nez: Le sherry cask se montre le bout du nez, mais on dirait qu’il a passé la fin de semaine à pelleter du purin. Toffee, caramel, fruits tropicaux et sucre d’orge. Bouche: Chêne bien gorgé de sherry, fruits tropicaux, cannelle, poivre et cacao. Ses épices sont pointues, mais sa texture a tendance à nous faire mieux passer la pilule. Caramel power. Finale: Belle longueur, avec du chêne salé, une salade de fruits tropicaux et une goutte de miel. Équilibre: Le nez est plutôt bizarre, mais le reste de la dégustation nous le fait oublier rapidement. J’aime bien, même si je m’attendais à ce que 20 ans de vieillissement aient un plus grand effet adoucissant que ce à quoi on a droit aujourd’hui.

Arran Sherry Cask – The Bodega

55.8% alc./vol.
Maturation de 7 ans en first-fill sherry hogsheads.

André 82%
Gâteau aux fruits, fruits secs, oranges et cerises, pâte de fruits, raisins, caramel et chocolat noir amer. La bouche est très decevante côté texture, hyper liquide et un peu disparate. Le sherry est à l’avant-plan mais est fade et hyper épicé, boisé et poivré au max également. Cerises noires, raisins secs, oranges sanguines, chocolat amer, bois calciné, sensation hyper tannique, tonne de poivre et d’épice. Débalancé et agressif comme présentation. Le tout s’améliore grandement si l’on laisse le verre respirer une bonne demi-heure. Longue finale, tannique et menée par les notes de bois de chêne, le poivre et le chocolat noir amer. Définitivement un des Arran sherry les plus décevant livré par la distillerie.

Patrick 90%
Un délicieux Arran avec un exquis mélange de saveurs. Très satisfaisant. Nez : Du délicieux chocolat aux fruits et de discrètes épices. Bouche : Toujours le chocolat, avec un trait de caramel, des épices, des cerises et des figues. Et une grosse planche de chêne sec au travers de tout ça. Finale : D’une belle longueur, avec du chocolat noir et de belles épices chaleureuses.

Dumangin Single Malt Scotch Whisky 12 ans Batch 001

46% alc./vol.
Mystery Distillery (probablement Highland Park) – Double Barreled in Ratafia Champagne Casks – Distillé en octobre 2007 – Embouteillé en novembre 2019 – Cask T-032 – 413 bouteilles. Il n’y a que 2 distilleries sur l’ile d’Orkney en Écosse. Il reste donc une part de mystère… Maturation initiale de 11 ans en Ex-Hogshead cask et affinage de 7 mois en barrique Ratafia Champenois.

André 91%
Mélange de fruits tropicaux et de petits fruits sauvages, miel chaud tout juste sorti de la ruche, melon au miel, fine touche de tourbe plutôt effacée. La bouche est licoreuse et hyper ronde. Bol de fruits à chair dégustés sur le bord de la mer au côté du feu de camps. Poires, mangues, melon au miel, petits fruits rouges sauvages, miel, oranges sanguines, ananas,
chocolat au lait. Belle finale de bananes flambée et de feu de camps sur la plage.

Patrick 90%
Un Highland Park très original qui a tout de même su garder son essence. Meilleur de gorgée en gorgée. Nez : Une délicate fumée de tourbe, du sel, des fruits mûrs, des fleurs fanées et un peu de bois sec. Bouche : De la délicieuse fumée de tourbe florale, du bois brûlé, des fruits mûrs discrets et quelques gouttes de miel. Le tout est porté par une belle texture huileuse. Finale : D’une longueur moyenne, fumée, épicée et fruitée.

Martin 88%
Nez: Très herbeux et terreux en partant, tourbe de bruyère j’imagine, probablement juste parce que je me doute que ce soit un Highland Park. Bouche: Miel, bois sec, malt, fruits tropicaux, petits fruits séchés. Belles touches de poivre. Texture ronde et agréable. Finale: Plus acérée que je ne le souhaiterais, mais qui livre les notes de bois, de poivre, de miel et de malt fumé. Équilibre:

Arran 21 ans Explorers Serie Volume #3 Kildonan & Pladda

50.4% alc./vol.
Édition limitée de 9000 bouteilles, celle-ci est vieillie dans des ex-Sherry Butts et Puncheons avant d’être affinée dans des Ruby Port Casks provenant directement du Portugal. La gamme Explorer Series regroupe les éditions limitées d’Arran. Chaque édition est un hymne à la beauté sauvage et à la diversité des paysages de l’île d’Arran. Le village pittoresque de Kildonan se situe sur la côte sud, à 1km d’une petite île en forme de poire nommée Pladda, célèbre pour son phare construit en 1790 et encore en activité de nos jours. Kildonan abrite aussi Silver Sands, l’une des plus belles plages de l’île, ainsi qu’un château dont la position a été stratégique pour la défense de l’île.

André 89%
Le sherry est en avant-plan avec l’avalanche de fruits séchés en ouverture, notes sucrées et épicées, miel frais, framboises, cerises et oranges, raisins secs et prunes, sucre naturel. Si le nez était fruité, la bouche s’affirme plus sur les notes de port cask. Bonne dose d’épices qui n’affectent en rien l’équilibre général, légère sensation tannique; pâte de fruits, petits fruits sauvages, gingembre et poivre, raisins secs. Superbe texture qui perdra un peu en onctuosité en finale pour être remplacé par des épices soutenues et de la réglisse couronnant un bol de salade de fruits. Avec le temps, le nez gagne aussi en ressemblance avec un vin de dessert bien licoreux. Finale soutenue, poivrée et épicée, gâteau aux fruits servi sur une plaquette de chêne séché. Rétro-olfaction sur le sel de mer et le poivre.

Ledaig 18 ans Sherry Cask Finish – Batch 4

46.3% alc./vol.
Tobermory a été fondée à l’origine en 1798 par John Sinclair, sous le nom de Ledaig (prononcé «led-chigg»), d’où la gamme récemment libellée “Ledaig”. Tobermory est la seule distillerie sur l’île de Mull, elle a une capacité d’un million de litres annuels. Ledaig, contrairement à Tobermory, est distillé à partir d’orge maltée fortement ornée, durant le processus de maltage, la tourbe brûlante est utilisée pour sécher l’orge. La distillerie est actuellement la propriété du groupe sud-africain Distell, qui possède entre autres les blends Black Bottle, Three Ships, Scottish Leader.

André 91%
Un whisky d’une richesse et d’une complexité exceptionnelle. Au nez, cette tourbe organique, phénolique et très terreuse si singulière mais qui ne plait pas à tous. Celle-ci s’amalgame de compote de fruits rouges saupoudrés de poivre, caramel et de xérès. Les notes maritimes ne sont pas trop loin et s’exclaffent en des notes de sel de mer, un aspect minéral et d’enbrums maritimes. La bouche est beaucoup plus douce que l’annonçait le nez. À la fois minérale et cendreuse, elle revêt une couverture généreusement de sherry fruité, de prunes, d’oranges et une écharpe réconfortante de tourbe phénolique crasseuse et terreuse ainsi que des notes de jambon fumé Fôret Noire. Les notes de caramel crâmé, de cannelle et de réglisse noire s’ajoutent à l’ensemble. Finale cendreuse, organique et maritime à la fois, sur la réglisse noire et les prunes séchées.

Patrick 94%
Un chef d’œuvre que ce scotch, j’en ai presque les larmes aux yeux. J’aime, j’adore et je chéris ! Nez : Un parfum paradisiaque de fumée de tourbe crasseuse, huileuse, salée et légèrement fruitée. Ca donne l’impression d’être sur le bord de la plage à Islay, entre un feu de camp et un feu de pneus ! Bouche : Oh que oui, wow, wow, wow. Un superbe mélange de fumée de tourbe, de sel et de fruits comme je les adore ! Aussi une touche de vanille, du beau sucre… Miam miam ! Finale : D’une belle longueur, subtilement épicée, fumée et fruitée.

Martin 93%
Nez: Tourbe fruitée et sucrée, raisins secs, pelure d’orange, planche de chêne. Fort savoureux! Terreux et huileux, belle subtilité, ce n’est pas une brique de peat en pleine face. Bouche: Tourbe huileuse, sel marin, citron et orange. Raisins secs, poivre et bois de chêne. Les épices soutenues sont un point fort de la colonne de saveurs. On complète avec fruits, xérès et bois. Finale: Chaude et épicée au début, puis l’intensité baisse et on se prépare pour un marathon de saveurs plus subtiles les unes que les autres. Équilibre: Solide, solide, solide. On a droit ici à un scotch exceptionnel, bien complexe, ne laissant aucune saveur voler la vedette à un autre. J’en veux une bouteille!

Arran 12 ans Pinot Noir Finish

46% alc./vol.
Denmark Exclusive. Distillé en 1999, affinage de 3 ans en Ex-Pinot Noir wine casks.

André 84%
Mélange de petits fruits des champs et de raisins secs, saupoudrés de poivre, framboises, cerises, miel et sucre de fruits. Bouche sur la compote de fruits rouges, un peu festif, texture pâteuse et goulue, parsemée de grains de poivre et de gingembre frais, pommes rouges, background terreux, réglisse rouge et cerises marasquin. Finale un peu molle et qui manque de pérennité, sur les fruits rouges. Un peu évasif comme présentation, sans être mauvais, ce whisky manque de singularité et de hook.

Gordon & MacPhail Ledaig 18 ans – Embouteillé exclusivement pour CO-OP Wines & Spirits

53.9% alc./vol.
213 bouteilles – Distillé le 23 septembre 1994, embouteillé en juin 2012

Patrick 90%
Ça, c’est de l’excellent scotch. Le genre que je pourrais boire à tous les jours. Les clients de Co-Op Wines & Spirits sont chanceux. Nez : Un parfum de fumée de tourbe fraîche, presque jeune, avec quelques fruits tropicaux et des guimauves. Bouche : La fumée de tourbe est ici plus marquée par la cendre, avec du bois brûlé… Puis le tout évolue vers les fruits tropicaux et la guimauve à la vanille. Le tout porté par une superbe texture huileuse. Finale : D’une belle longueur, avec un beau mélange de fumée et de fruits tropicaux.

Ledaig 10 ans 2009 Bordeaux Red Wine Matured

56.9% alc./vol.
Distillé en février 2009, embouteillé en janvier 2020 – 1697 bouteilles

André 93%
Hyper influencé par le cask matured avec son avalanche de fruits noyés dans une puissante tourbe terreuse et organique. La tourbe de Ledaig, on aime ou pas mais pour la singularité, c’est solide. Alors; petits fruits rouges fermentés, cannelle, tourbe à saveur de terre mouillée et hyper organique, gras de viande sur le bbq, feu de pneus. Texture envoûtante, ronde et un peu grasse, fruits secs, pomme caramel, cannelle, beaucoup de poivre et d’anis. Longue finale, organique et terreuse, parsemée de fruits rouges et de beaucoup d’épices. Un whisky intense et qui est définitivement singulier.

Patrick 87%
Un très bon Ledaig, mais dont la finale m’a un peu déçue. Mais je ne prendrais bien une bouteille quand même. Nez : Parfum dominé par de la fumée de tourbe avec des notes maritimes et un petit fond de fruits rouges. Bouche : De la fumée de tourbe maritime et une tonne d’épices, un peu de poivre et une trace de vin rouge. Finale : Commence avec une belle intensité, mais tombe abruptement. Très poivrée.

English EN Français FR