Arran 14 ans for The Whisky Exchange London

55.7% alc./vol.
Bourbon Barrel #2000/1106, Distilled 15/12/2000, Bottled 07/08/2015, Bottle 29 of 197.

André 87%
Nez discret et qui demande de temps à s’ouvrir; poires, melon au miel, miel, vanille, ananas, mangue, citron. Une belle pleiade de fruits. Incroyable texture en arrivée de bouche, beaucoup de poivre et de cannelle adouci par les notes de salade de fruits et de miel, sirop de poire et sirop d’érable, d’ananas. Sucré par la suite, puis des pommes Granny Smith, jus de citron, cococut séché et râpé. Présentation sous le thème de la fraicheur des fruits tropicaux avec un twist épicé et poivré, le tout attendri par une collade amoureuse de vanille. Finale poivrée, épicée et fumée à la tourbe. Un bon Arran qui manque un peu d’équilibre et à la ligne directrice pas toujours claire… mais bon pareil!

Game of Thrones House Greyjoy Talisker Select Reserve

45.8% alc./vol.

André 91.5%
Bonne décision d’embouteiller au taux d’alcool habituel de la distillerie. Un Talisker à la Port Ruisge… Belles notes poivrées chères à Talisker, gâteau aux fruits, compote de fruits rouges, xérès fumé mais pas fumée de tourbe, genre feu de plage mal éteint, chocolat noir, caramel chauffé légèrement brûlé, oranges, réglisse rouge. La bouche est puissante et équilibrée; maritime à souhait, fumé et poivré, mélange de réglisse et de fruits sauvages, caramel et chocolat noir. Les notes d’épices sont aussi puissantes en finale de bouche, je suis franchement étonné par la livraison de saveurs intenses et diversifiées. La finale est poivrée et fruitée, longue notes de fumée persistantes, caramel et réglisse.

Patrick 90%
Tout comme les Ironborn, ce whisky make its fortune amidst salt and smoke! Un superbe Talisker qui, tout comme House Greyjoy, est un produit quelque peu légendaire. Nez : Superbe fumée de tourbe poivrée et épicée, avec une bonne dose de sel de mer. Bouche : Eau de mer très salée, caramel, fumée de tourbe poivrée, bois épicé et caramel subtil qui balance l’ensemble avec brio. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée et un sel intense.

Martin 91%
Nez: Tourbe salée et maritime à fond. Puissance des vagues qui s’écrasent sur les rochers. Poivre noir et cendre de plage. Orange et chocolat, le tout bardé d’une grosse ceinture de vieux cuir. Bouche: Caramel salé sur fumée de tourbe. Eau de mer, épices déjantées, chêne détrempé. Puissance avec laquelle il est difficile de rivaliser. Finale: Longue, chaude, salée, fumée et affirmée. Sel marin, tourbe maritime, algue, sherry, bois. Poivre, caramel et fruits rouges presque trop mûrs. Équilibre: Un autre grand whisky des îles. De l’embouteiller au degré usuel de la distillerie était je crois la meilleure décision de l’année. Tout simplement spectaculaire. Theon Greyjoy en oublierait le fait qu’il n’a plus de pénis.

Connoisseurs Choice Gordon & MacPhail Highland Park 1999-2018

56.0% alc./vol.
Batch 18-018 – 202 bouteilles

Patrick 84%
Un très bon whisky mais… Bon, je n’aime pas trop la menthe dans mon whisky, alors c’est difficile pour moi de lui donner une grosse note. Bref, si vous n’avez pas de problème avec la menthe, ajoutez 5 points à ma note. Nez : La fumée florale typique d’Highland Park, complété par des notes d’agrumes assez intenses et de noix de coco. Bouche : Fumée de tourbe florale, bois brûlé, de belles épices, de la banane, des agrumes, des pêches, du gingembre et une touche de menthe. Finale : D’une belle longueur, marquée la menthe et le gingembre.

Highland Park Valknut

46.8% alc./vol.

André 87%
Nez rectiligne de vanille et de miel, céréales, honeycomb, une touche de tourbe en retrait, oranges, salade de fruits. Agréable texture en bouche; sel de mer, fumée de tourbe chocolatée, miel, vanille, céréales maltées, oranges, assortie d’une pincée d’épices et de poivre concassé. La texture générale est moelleuse et crémeuse, on est beaucoup plus sur l’utilisation des fûts de bourbons que de sherry qui passent pratiquement inaperçu. J’avoues que l’amour apportée par le sherry cask est manquant dans cette édition. Finale épicée, fumée et chocolatée, salée en toute finale, le tout servi sur un drap de vanille mielleuse. Rétro-olfaction d’ananas et de poires, agrumes. Une édition dépouillée du sherry cask, un peu froide mais bien équilibré dans le style.

Patrick 85%
Ne vous fiez pas au nez, c’est en bouche que l’action se passe! Un whisky un peu jeune et donc trop cher, mais qui ne vous décevra tout de même pas. Nez : Parfum d’un jeune whisky légèrement tourbé. Bouche : Une belle fumée relativement intense, du chêne brûlé, une bonne dose de sucre et des fruits discrets mais efficace! Finale : D’une belle longueur, fumée et épicée.

Highland Park 17 ans The Light

52.9% alc./vol.

Patrick 90%
Un excellent whisky, avec tout à la bonne place, sauf le prix. Bref, oui, si votre budget le permet, ou pour collectionneur optimiste. Nez : Fumée de tourbe délicate et parée des effluves de la bruyère, le tout présentant une sensation de fraîcheur. Bouche : Une superbe fumée de tourbe florale, voire mielleuse, avec de subtiles épices. Simple, mais efficace. Finale : D’une belle longueur, s’étire longuement sur la fumée.

Talisker Distiller’s Edition 2002-2013

45.8% alc./vol.

André 90%
L’accent sale demeure tout de même puissant bien caché sous le cask finish, notes de poivre noir, de fumée de tourbe, de fruits rouges, cerises et prunes, raisins secs, oranges. Bouche; une main de fer dans un gant de velours. Texture veloutée, un peu aplanie par le cask finish, sensation de poussière de pierre, genre comme lorsque l’on coupe de la brique avec une scie à pierre et que la poussière te colle après les dents, mélange de fruits rouge, un peu tannique et vineux, raisins secs, sel de mer, poivre broyé et fumée de tourbe de style feu de plage avec viande mesquite. Finale moyenne longue, texture un peu éphémère mais saveurs persistantes, surtout la fumé et le sel de mer. Belle variante sur votre single malt préféré sans dénaturer son épine dorsale de saveurs. Worth a try…

Highland Park 25 ans

45.7% alc./vol.

André 94%
Après les dernières versions parfois erratiques, de revenir à l’essence même de cette distillerie est apaisant et rassurant. Ces éditions font partie de mes ‘’whisky étalons’’, celles qui servent à mesurer toutes les autres. On a droit ici à une palette aromatique incomparable, une texture divine, un équilibre qui fait rougir d’envie bien des congénères. Le nez apporte une foule d’images en tête; miel de bruyère, douce fumée de tourbe s’échappant des pagodes de la distillerie, vents parfois brusques, parfois calmes de la mer du nord, une partie de sherry, une partie de miel et de vanille apportée par l’utilisation des différents types de fûts. Ce whisky est ce qu’il est, sa provenance et l’exactitude, la (presque) perfection s’il en est une. Douce texture en bouche, la compote de cerises, chocolat noir, oranges, une touche de fumée en retrait, extrait de vanille, miel chaud tout juste sorti de la ruche, une pointe de sel, de poivre et d’épices bien discrète. Belle finale, bien longue, poivrée et à saveur de gingembre, cerises noires et miel. J’adore et cette dégustation est un doux moment de réconciliation avec cette vieille amie.

Patrick 94%
Highland Park au sommet: Tout ce qui fait la particularité de cette distillerie s’y retrouve, et avec une intensité et une balance superbement réussie. J’aime. J’adore. Je capote. Nez : Fumée légèrement tourbé et mielleuse avec un beau bouquet de fleurs, une touche de chocolat blanc et du chêne séché. Bouche : Wow, un superbe whisky présentant un mélange d’épices, de chêne, de fumée de tourbe, de fleurs et de miel délicieusement sucré. Finale : D’une belle longueur, épicée, sucrée, florale, fumée, impressionnante.

Arran The Bothy Batch #3

53.2% alc./vol.
Édition limitée de 13800 bouteilles. Affinage de 18 mois en American Oak Quarter Cask, embouteillé en Septembre 2017.

André 88.5%
Il aura fallu 3 éditions pour finalement contrôler correctement les effets du quarter Cask sur le spirit de Arran… Pas facile que les saveurs du bois ne dominent pas le whisky, surtout si le spirit est fin et pas très punché. La première édition était bien, la 2eme, horrible et cette troisième, divine… Le nez est frais, estival, festif, beaucoup d’oranges et de fruits à chair, d’agrumes juteux, cosses de pommes vertes, vanille, ananas. L’affinage en quarter cask a rendu le whisky légèrement plus pointu en bouche qu’au nez, de bonnes épices tressaillent sur la langue, épices qui rappellent le gingembre. L’essence même des saveurs typiques de la distillerie s’y trouvent; ananas, poires, une pincée de sel de mer, fruits tropicaux, agrumes, citron, miel, vanille. La finale est épicée et poivrée, tout comme l’édition Brodick Bay. Les similitudes entre les expressions sont étonnantes, mais on a toujours droit à une partie de singularité dans chacune des parutions. Une belle évolution que nous livre la distillerie dans ses parutions, du beau Arran bien ficelé.

Patrick 90%
Un autre superbe whisky de la distillerie Arran, présentant une grande intensité! Nez : Un beau parfum d’agrumes, de pommes, de poires, de miel et de vanille. Bouche : De belles épices, du miel, des fruits tropicaux, des biscuits brûlés, le tout avec une touche sel de mer. Finale : D’une belle longueur, des épices et du miel.

Arran Machrie Moor Cask Strength Peated 4th Edition 2017

58.1% alc./vol.
Dans la partie ouest de l‘île d’Arran se trouve un champ de tourbe appelé « Machrie Moor ». C’est là que, selon la légende, le géant Fingal attachait son chien favori, Bran, à une pierre levée. Cette version tourbée du single malt d’Arran, baptisé Machrie Moor, célèbre cette légende. 10800 bouteilles.

André 90%
Approche maritime certaine, comme un paquebot qui fend les lames et les vagues dans la tempête, notes d’agrumes, de citron et de tourbe terreuse, grosses tranches d’ananas juteuses, de vanille crémeuse et d’une pincée de sel de mer. J’adore ce nez authentique et cette tourbe finalement domestiquée par Arran, car les premiers essais de la distillerie laissent à désirer. La bouche est bien structurée, musclée et puissante mais d’un équilibre juste; oranges, citron, poires, ananas, agrumes, tourbe terreuse, sel de mer. La texture est huileuse et grasse, vraiment superbe. La finale est épicée et poivrée, longue et tourbée. Belle présentation, un whisky à garder près du foyer pour les longues et froides soirées d’hiver.

Patrick 88%
Un très beau whisky, mais dont la force de l’alcool masque malheureusement un peu les détails. Mais j’aime tout de même beaucoup. Nez : Fumée de tourbe fraîche, voire de cigarette, presque dominée par les agrumes et complété par une touche de chêne. Bouche : Une belle fumée intense, avec des agrumes, des fruits exotiques, une tonne de chêne et un peu de vanille. Finale : D’une superbe longueur, marquée par la fumée et les agrumes.

Arran Machrie Moor Peated 8th Edition 2017

46% alc./vol.
Embouteillée à 46%, cette 8ème édition est vieillie intégralement dans des anciens fûts de bourbons et provient d’orge tourbée pour atteindre un niveau de tourbe à 20 PPM. Une édition venant parfaitement capturer la beauté sauvage des paysages de l’île et libère la légende de Machrie Moor. Dans la partie ouest de l‘île d’Arran se trouve un champ de tourbe appelé « Machrie Moor ». C’est là que, selon la légende, le géant Fingal attachait son chien favori, Bran, à une pierre levée. Cette version tourbée du single malt d’Arran, baptisé Machrie Moor, célèbre cette légende. 18300 bouteilles.

André 86%
Plus discret que son frère ainé Cask Strength mais avec une palette de saveur intéressante lui aussi. Au nez; mélange de bananes et d’ananas, de poires dans leur jus, d’une cuillerée de crème à la vanille. La tourbe est plus en retrait mais pas très difficile à trouver dans cette livraison de saveurs attrayantes. Bouche; agrumes, fruits tropicaux, tourbe terreuse, ananas, oranges, vanille. La texture apparait de beaucoup réduite en comparaison d’avec la texture huileuse offerte par la version brut de fût, le whisky semble s’essouffler plus rapidement et les saveurs se dissolvent rapidement en bouche. Les notes de tourbe aident à étirer un peu la finale. Une version édulcorée de la version Cask Strength, qui offre une belle expérience de dégustation mais qui fait légèrement au niveau texture.

Patrick 90%
Un superbe whisky tourbé et frais comme je n’ai pas souvent vu ça. Bref, ça se boit tellement bien que ça en est presque dangereux!! J’aime, j’en veux encore. Nez : Fumée de tourbe fraîche et marquée par la vanille, des agrumes et le chêne frais. Bouche : Une belle fumée de tourbe fraîche et intense, avec des agrumes, de la vanille et un peu de poivre. Finale : D’une belle longueur, poivrée et fumée.

English EN Français FR