Aberlour 12 ans Double Cask Matured

43% alc./vol.
Aberlour 12 ans d’âge Double Cask Matured est élaboré selon un processus complexe. Il en résulte un appréciable ‘Sherry finish’ : après un premier vieillissement de 11 ans dans des fûts de Bourbon, le whisky Aberlour Double Cask 12 ans est transféré dans des fûts de Sherry pour une dernière année, afin d’obtenir équilibre et richesse aromatique.

André 85%
Belle richesse au nez, généreusement fruité. Orange, toffee et l’effet bien senti du fût de sherry. Plus râpeux et trop liquide à mon goût en bouche mais se récupère bien en finale où les fruits secs et le chocolat embrasseront votre bouche de manière très habile. Manque un peu de finition et de complexité mais confirme la ligne directrice de la distillerie.

Patrick 85%
Nez de bois brûlé avec touche de raisin. En bouche, l’arrivée est très onctueuse et huileuse. L’ensemble est sucré, fruité, porté sur le caramel et le bois légèrement brûlé et sur un soupçon d’épices à steak. La finale, moyennement longue, est chaleureuse et s’étire sur le caramel. Bien équilibré, un rapport qualité/prix honnête si vous aimez votre scotch huileux et sucré!

Martin 83%
Nez: Raisin, vin de glace, très fruité. C’est ce qui frappe en premier, vraisemblablement causé par les tonneaux de xérès. On prend une pause. Le deuxième nez nous révèle son orge d’origine ainsi que le chêne de sa première maturation. Si on l’hume de nouveau après une première gorgée, l’orge revient, chapeautée par le caramel et le toffee. Ça sent pratiquement les Cheerios au miel et aux noix. Bouche: Autant qu’au nez il me paraissait peut-être trop sucré, autant il me déroute une fois en bouche. Il s’y passe énormément de choses. La texture est mielleuse, voire même huileuse. Raisins, orge, fruits et vin de glace se mélangent admirablement et ce sans être trop toquant. Finale: Bonne longueur qui commence par un combo orge et caramel et qui s’étire un peu sur le sherry et le raisin. Ce n’est pas à tout casser mais je ne suis pas en train de souffrir non plus. Sans émotion. Équilibre: Belle montée, mais la finale fait un peu trop patate à mon goût. Je dirais que c’est le plus Kool-Aid de mes whiskies à date. Il ferait à merveille après avoir passé la tondeuse un après-midi de juillet. Ça ne m’a pas empêché de boire la demie de la bouteille depuis le nouvel an. C’est pour les bibittes à sucre, on aime ou on aime pas…

Aberlour 12 ans Speaker Regan Selection

40% alc./vol.
Le whisky officiel parlementaire Canadien à la Chambre des communes et aussi remis à des dignitaires lors de leurs visites au Canada et lors d’activités dignitaires. Le choix d’un whisky Écossais plutôt qu’un whisky Canadien (choisi lors d’une dégustaiton à l’aveugle) peut être en lien aux racines parlementaires Anglaises, à soulevé un tollé de protestations après des producteurs Canadiens.

André 86%
Aucune idée si cette version est la même que l’édition 12 ans régulière comme je n’ai pas de bouteille pour comparer. Nez counduit par des notes de gâteau aux fruits et de raisins secs, d’oranges, pommes, cerises et ananas. Pointe de bois chocolatée. Je suis impressionné par la texture veloutée et ronde en bouche, presque grasse aussi et parcellée d’épices bien dosées. Fruits secs, raisins, prunes, abricots, miel, oranges, ananas, pommes, cerises, cannelle, gingembre, gâteau aux fruits. Les notes d’épices se mêlent aux tonalités de bois sec toasté ce qui donne presque des notes de chocolat au lait et de caramel. Finale moyenne longue, soutenue par les épices. Un whisky tout aussi épicé que certains débats à la chambre des communes!

Patrick 87%
Un whisky très doux et agréable à déguster, légèrement plus agréable en bouche que le 12 ans régulier. Nez : Du gâteau aux fruits, des raisins secs, des oranges, un peu de chocolat et une touche boisée. Bouche : Savoureux, avec des notes de dessert (chocolat, gâteau aux fruits, raisins secs) et épicées (bois légèrement brûlé et cannelle). Le tout est porté par une belle texture veloutée, pour reprendre les mots d’André. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par les épices.

Martin 84.5%
Nez: Pas méchant du tout. Miel et raisins doux, feuilles vertes, crème, bois et cacao. Touche de vanille. Quelques agrumes avec un léger voile de fumée. Bouche: Très aqueux, doux et sucré. Fruits secs, cuir et touche de xérès. Bois sec, cannelle, poivre et gâteau aux épices. Finale: Chaude et épicée, mais qui manque un peu de longueur. Belles saveurs, mais un peu trop éphémères. Équilibre: Mis à part les épices qui dominent le tout, on a affaire ici avec un beau whisky-dessert, mais pour lequel je ne ferais pas un si gros détour que ça. Très bon, sans toutefois être tout à fait renversant.

Aberlour 16 ans Double Cask Matured

43% alc./vol.

André 87%
Plus de corps que le 10 ans d’âge. Les cerises sont au premier plan, suivi d’arômes de gâteau aux fruits chaud dans le temps de fêtes. Doux et soyeux, on sent une recherche, un vieillissement qui fait de lui un single malt plus mature et typé que son jeune frère. Mais pour le même prix qu’un Aberlour Abunadh, difficile de ne pas considérer de prendre le 2eme choix. Très agréable et éclipse le Aberlour 10 ans, n’en déplaise à Jim Murray.

Patrick 86%
Nez très chaleureux, où le xérès ne se fait pas trop discret contrairement aux épices du bourbon. Au goût, Aberlour nous démontre encore sa maîtrise du vieillissement en fût de xérès : une arrivée riche en bouche marquée par le xérès et les épices, évoluant jusqu’à ce que le sucre du vin vienne remplacer les épices du bourbon. En finale, une vanille cireuse vient malheureusement tout aplanir. Très bien équilibré, idéal pour l’automne et l’hiver, ou pour les soirées d’été un peu trop fraîches.

Martin 87%
Orange vif et riche. Nez: Doux et sucré, orge juteuse et xérès enflammé. Raisins secs, bois, caramel, kool-aid à la cerise. Gâteau aux épices, cuir et vanille. La bonne façon de s’exprimer pour un fût de sherry. Cacao et fleurs. Bouche: Un peu plus aqueux que prévu. Raisin juteux et caramel, sherry et épices, cuir fumé, cassonade, miel et vanille. Finale: Chêne, raisins et xérès avec une touche de vanille. Longue et soutenue. Équilibre: Un solide Aberlour, un peu comme un Abunad’h avec une force d’alcool régulière. Définitivement une des rockstars de la gamme standard de la distillerie.

Aberlour 18 ans

43% alc./vol.
Vieillissement en fûts de sherry et de bourbon.

André 90%
Forte influence du sherry encore une fois, généreusement fruité et marié de vanille et de toffee. Purée de fruits, oranges pêches poêlées. Superbe équilibre et une touchante générosité, mais c’est en bouche qu’il démontre plus sa qualité, la purée de fruits se présente en ouvrant la marche, suivie d’une poussée de raisins se changeant par la suite sur les bananes, les cerises noires et le chocolat fourré au miel. Une belle réussite encore une fois. De la qualité, de la complexité et de l’équilibre

Patrick 88%
La chaleur du fût assaille joyeusement nos narines avec son chêne, ses notes brûlées et ses fruits intenses. L’arrivée en bouche est huileuse et chaleureuse. Très fruité (raisins et fruits de la passion) avec une touche de vanille pour adoucir les épices. La finale, , assez longue et marquée par un sucré-brûlé-fruité, est chaleureuse et nous laisse songeur. Une belle réussite, mais un peu trop dispendieuse à mon goût…

Martin 87%
Nez: Raisins blancs frais et sherry timide. Pâte de fruits, noix et bois. Jus de raisin, miel et poivre fraîchement concassé. Bouche: Miel, bois, touche de xérès épicé, mais la texture laisse à désirer. Les épices bien senties aident à remonter la prestance de l’expérience, mais vraiment surtout pour un 18 ans la texture pourrait être plus goulue. Finale: Boisée et épicée, le mélange bourbon-sherry est bien dosé, fait balancer le coeur. Touche de fumée, belle longueur, on apprécie. Équilibre: Oui, peut-être bien quelques défauts ici et là, mais à ce prix, on parle d’un rapport qualité-prix plus que solide pour un 18 ans.

RV 89%
Surprenante, il faut toutefois attendre (et apprécier) la maturité de celle-ci dans le tête-à-tête de la finale. Cerise moins mûre qu’à l’habitude, le nez paraît plus frais que le 16YO et le 12YO. En bouche c’est le piquant du Abunadh, moins enveloppant et à l’instar du nez, plus sec, plus jeune. La finale est plus reposée, douce et sucrée, et s’étend de manière particulièrement invitante. Une Aberlour qui peut paraître un peu juvénile, mais qui se révèle profonde lorsque connue davantage.

Aberlour A’bunadh – Batch 049

60.1% alc./vol.

André 92%
50 nuances de gris, 49 nuances de Abunadh. Douceur fruitée pour cette édition. Cerises noires, fruits secs, raisins secs, oranges, chocolat noir, gâteau aux fruits. La douceur de la bouche est incroyablement belle, l’alcool est bien niché en arrière-plan et attend la finale pour s’élancer. En bouche; pruneaux, pâte de fruits, cerises noires, dattes, confiture de fruits présenté sur une couverture soyeuse et raffinée, douce. Définitivement une main de fer dans un gant de velours. Finale poivrée et épices, mélangée de l’avalanche de fruits servis précédemment. Un Abunadh différent des versions précédentes, plus nuancé et doux. Nous faire découvrir de nouvelles variantes de cette version est un tour de force en soi. Si vous n’avez pas encore acheté la vôtre, courez-y rapidement !

Patrick 92%
Si vous ne connaissez pas A’Bunadh, go!  C’est l’occasion idéale de découvrir ce fantastique whisky.  Et si vous le connaissez déjà, go, go, go, encore plus!  Pour les amateurs de xérès intense, version cask strenght.  Nez : Xérès, épices, zeste d’orange et touche de cassonade.  Bouche : Évidemment le xérès, mais avec de belles notes d’orange, d’épices du chêne et de chocolat noir.  Finale : Longue, savoureuse et chaleureuse.  Le xérès et le chocolat noir épicé demeurent très intenses.

Martin 92.5%
Brun roux fort profond qui témoigne bien de ses racines de sherry cask. Nez: Riche et puissant. Refuse de faire dans la dentelle avec son taux d’alcool commandant. Raisins sucrés, dattes juteuses et cuir tanné soulignés par un mince voile de tourbe et d’orange. Incroyable. Bouche: Superbe texture, richesse du fût de xérès bien en évidence. Pruneaux, feuilles de tabac, feu des épices et du cask strength. Finale: Vent de cuir et astringence des épices du sherry. Longue et délectable. Ce serait un meilleur choix en hiver. Équilibre: Une autre excellente mouture du classique A’bunadh. Pas donné, mais il en vaut chaque dollar dépensé. À ramasser quand ça passe en SAQ. Un vrai de vrai scotch.

Aberlour A’bunadh – Batch 054

60.7% alc./vol.

André 90%
Les raisins des céréales Raisins Brand, la gourmandise Terry’s Chocolate Orange, pâte de fruits, la cannelle et le gingembre. Nez soyeux et très agréable. En bouche ; vieux warehouse terreux et poussiéreux, chocolat noir, raisins secs, oranges sanguines, encore la cannelle, le gingembre et le poivre mais qui est atténué par le sherry très musclé mais onctueux. Dualité intéressante entre les saveurs plus pointues des épices et la texture liquoreuse du whisky. La finale est un peu courte, les épices s’attachent longuement en bouche, les belles cerises noires et le chocolat noir. Superbe whisky, mais faut définitivement aimer le sherry. Un des meilleurs achat qualité-prix en SAQ…

Patrick 90%
Un gros A’Bunadh de bois brûlé intense aussi savoureux qu’on peut s’y attendre. J’ai encore succombé et je n’ai pas pu m’empêcher de mettre la main sur une bouteille. Nez : Notes d’orange, de cerise, de chocolat noir amer, de fruits mûrs chaleureux et de chêne. Bouche : Chocolat noir, orange, chêne brûlé-épicé, tonne de poivre et cerise noire. L’ensemble est très chaleureux, comme d’habitude! Finale : Gros chêne brûlé et xérès.

Martin 90%
Nez: Riche et goulu, céréales, cacao, raisins secs, cannelle, toffee et fruits rouges. Bouche: Chêne, terre humide et poussière. Raisins sucrés, orange, xérès, caramel, crème. Savoureux et épicé. Finale: Chaleureuse, enveloppante et longue. Raisins, xérès et chêne épicé. Chocolat noir. Équilibre: Encore une superbe bombe de sherry. Tant que ça restera autour de 100$ en SAQ, ça restera un choix sensé.

Aberlour A’bunadh – Batch 056

61.2% alc./vol.

André 92%
Encore une bombe au sherry… Tsunami de fruits rouges, cerises noires, gâteau aux fruits baignant dans son jus, dattes, chocolat noir, oranges. La texture en bouche est moelleuse et collante, sucrée au départ puis montant en crescendo d’épices (gingembre, cannelle) s’asséchant par la suite sur les collations de pâte de fruits. Saveurs de dattes séchées, raisins secs, réglisse rouge et de chocolat noir. Ce whisky est robuste et fort mais présenté de façon si bien ficelée qu’il se bois facilement et l’on en oublie rapidement le taux d’alcool. La finale est fruitée et épicée, légèrement sèche mais à la texture goulue et ample.

Patrick 91%
AAAAAAAAA’Bunadh! AAAAAAAAAh que c’est bon! AAAAAAAAAttention, les bouteilles vont partir vite de la SAQ! Nez : Fruits mûrs, chocolat au lait, note d’orange, touche de bois brûlé et de vanille. Bouche : Belle arrivée chaleureuse et intense en bouche comme on les aime venant d’A’Bunadh! Des fruits mûrs gros comme ça, des torrents de chocolat, des plages de poivre noir, une cour à bois brûlé, un petit ruisselet de vanille et quelques gouttes d’orange. Finale : Longue et savoureuse, marquée par les fruits et le bois brûlé.

Martin 91%
Nez: Mur de fruits, cacao, oranges et vanille. Bois toasté. Une petite cuillerée de dattes précède un vent d’alcool épicé qui annonce bien la suite des choses. Bouche: Texture incroyable, comme on s’y attendait. Fruits rouges bien mûrs, chêne grillé, caramel, dattes et vanille. Chaleur intense, muscade, clou de girofle, cannelle et poivre noir. Finale: Le degré d’alcool nous transporte bien sur des vagues longues et chaudes de bois brûlé, de caramel, de vanille et de fruits rouges bien mûrs. Équilibre: Il n’y a plus rien à redire sur cette série d’Aberlour. Toujours de solides coups de circuit, un sherry cask strength de cette qualité à 100$, incroyable.

Aberlour A’bunadh – Batch 057

60.7% alc./vol.

André 87.5%
Nez liquoreux et hyper fruité. Raisins secs, goulu et concentré, beaucoup d’épices au nez qui tranchent beaucoup avec la rondeur des fruits séchés, chocolat noir amer, l’éternel gâteau aux fruits de Noël, cuir mouillé, café noir. Ligne directrice de la série Abunadh. Cerises, framboises, mais la bouche est débalancée par les trop fortes épices (gingembre) mais démontre définitivement la richesse des fûts de xérès avec ses fortes saveurs de pâte de fruits et de cerises noires, oranges, prunes. Dommage que les épices coupent si abruptement avec la rondeur des fruits et du sherry. Finale sèche, plus ronde que le nez, un peu râpeuse même. J’apprécie plus la rétro-olfaction, presque pâteuse, que la finale elle-même. Si on compare cette édition avec les autres d’autres distilleries sur le marché, celle-ci est supérieure. Mais si on le compare avec les autres batch de la série, celle-ci est peut-être débalancée en bouche et trop sèche et épicée. Ceci étant dit, un must have pour les sherry (butt) lovers.

Patrick 91%
Un autre superbe A’Bunadh, du vrai bonbon pour adultes ! Maudit que c’Est bon ! Un argument de poids en faveur des NAS. Nez : Cherry Blossom, avec le chocolat au lait, la cerise, les noix et une touche de vanille. Savoureux ! Bouche : Beaux fruits mûrs, sucrés et chaleureux. Épices, touche de chocolat au lait et vanille. Finale : Longue, savoureuse, fruitée, sucrée et chaleureuse.

Martin 90.5%
Nez: Wowowee! Encore un A’bunadh qui revient à la charge sur des notes de cerise noire, de raisin, de vin rouge, malt grillé et chêne. Bouche: Raisins épicés, tabac à pipe et xérès en folie. Le taux d’alcool, bien que contrôlé, ne se cache absolument pas. Finale: Belles épices, beau bois, beau vin, bon jus. Équilibre: Encore un coup de circuit. Si vous aimez le sherry et que vous n’avez pas peur des sensations fortes, A’bunadh est fait pour vous.

Aberlour A’bunadh – Batch 058

61.1% alc./vol.
Le batch n° 1 de la version A’bunadh, qui signifie « origine » en gaélique, a vu le jour en 1997. Depuis, la recette qui a fait le succès de cet Aberlour est restée inchangée. A savoir, un vieillissement en fût de sherry oloroso de premier remplissage, une filtration traditionnelle et très légère comme celles pratiquées au XIXe siècle et surtout une mise en bouteille au degré naturel avoisinant ou dépassant les 60 %. Les fûts qui entrent dans l’assemblage sont âgés de 5 à 25 ans.

André 91%
Superbe nez. Pâte de fruits, prunes, cerises noires, dattes, chocolat noir amer, raisins secs, réglisse rouge. Le sherry est opulent et d’une incroyable générosité, belles grosses oranges, gingembre frais. Texture onctueuse en bouche, grasse, avalanche de fruits rouges, fruits séchés, raisins secs, prunes. Cosses d’oranges trempées dans le chocolat noir, poivre, épices, dont le gingembre et le clou de girofle. Les saveurs sont intenses et concentrées, on fait dans l’opulence abordable, sans être frais-chier. Pour être honnête, oui on ressent le taux d’alcool, plus de 61%, c’est certain que ça coche un peu mais avec la texture grasse, presque huileuse, celui-ci se trouve presque anesthésié et l’ensemble devient vraiment tolérable et j’ai l’impression que ce sont plus les épices que l’alcool qui rendent ce whisky un peu vif en bouche. La finale est très longue, épicée et soutenue… et évidemment très fruitée. Encore une fois, un whisky d’exception, pour les amoureux de sherry, ce whisky est LE whisky à ajouter à sa collection.

Patrick 91%
Une fois de plus, Aberlour confirme qu’ils sont les maîtres du whisky cask strength vieilli en fûts de xérès. Sa grande intensité fait qu’il ne plaira pas à tous, mais ceux qui l’aimeront, ils l’aimeront à la folie! Nez : Parfum de xérès et de sucre blanc, faisant presque penser à un rhum qui aurait été fini dans un fût de xérès. Ça donne soif! Bouche : Chaleureux sucre blanc, une tonne de fruits, puis une vague d’épices et une touche de bois brûlé. Finale : Très longue, marquée par le bois brûlé et le xérès.

Martin 91%
Nez: Quelques notes fruitées et tanniques au départ, mais dans cette batch, c’est le bois de chêne qui règne en roi et maître. Pâte de fruits et vin de xérès. Bouche: Raisins juteux, prunes, dattes et figues. Orange, bois et cacao, le tout obscurci par la puissance des épices de l’alcool. Finale: Beau decrescendo d’intensité des saveurs, fumée, chêne et sherry. Équilibre: Pas de doute, dans le sherry cask cask strength, impossible de faire fausse route avec Aberlour.

Aberlour A’bunadh – Batch 060

60.3% alc./vol.

André 89.5%
L’opulence au nez; cerises noires, réglisse, cassis, fraises, raisins secs, caramel et oranges, abricots. Le whisky est très texturé en bouche, belle rondeur qui amadoue l’envolée d’alcool; fruits secs, gâteau aux fruits, raisins, dattes, abricot, oranges. Notes de gingembre et de poivre bien soutenues et avec une astringence en finale de bouche que souligne de puissantes notes de chocolat noir légèrement amères. On ne se lasse pas de cette carasse fruitée avec un twist de passion incontrôlée.

Patrick 90%
Incroyable après 60 batches de parvenir à toujours livrer continuellement des produits d’aussi bonne qualité. Nez : Un superbe parfum sucré et fruité, avec de la crème brûlée. Bouche : Du bois brûlé, du caramel, du chocolat noir, un peu de poivre et une bonne dose de fruits mûrs. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé et le caramel.

Martin 90.5%
Nez: Cerise noire, pommes et caramel. Fleurs et raisins. Pelure d’orange. Cacao et café. Vin rouge. Gomme balloune. Belle précision. Bouche: Cerise, framboise, pâte de fruits, chêne, épices, orange sanguine et toffee. Le ballet du A’bunadh dans toute sa splendeur. Finale: Lattes de chêne trempées dans le sherry, épices fortes et douces à la fois du taux d’alcool. Grande maîtrise. Équilibre: Un grand whisky, la preuve une fois de plus que quand c’est bien fait, la mention d’âge importe bien peu.

English EN Français FR