Wild Turkey

40.5% alc./vol.

Patrick 87%
Un excellent rapport qualité prix! En fait, je ne sais pas quoi dire de plus : C’est très bon, le prix est superbe, que dire d’autre? Nez : Ah Wild Turkey, une valeur sûre! Du beau sucre, de beaux fruits, de belles céréales. Ça donne soif! Bouche : De beaux fruits des champs, des épices, du chêne et un peu de sucre. Finale : D’une longueur moyenne, épicée et sucrée.

Aberlour A’bunadh – Batch 060

60.3% alc./vol.

Patrick 90%
Incroyable après 60 batches de parvenir à toujours livrer continuellement des produits d’aussi bonne qualité. Nez : Un superbe parfum sucré et fruité, avec de la crème brûlée. Bouche : Du bois brûlé, du caramel, du chocolat noir, un peu de poivre et une bonne dose de fruits mûrs. Finale : D’une belle longueur, marquée par le bois brûlé et le caramel.

Martin 90.5%
Nez: Cerise noire, pommes et caramel. Fleurs et raisins. Pelure d’orange. Cacao et café. Vin rouge. Gomme balloune. Belle précision. Bouche: Cerise, framboise, pâte de fruits, chêne, épices, orange sanguine et toffee. Le ballet du A’bunadh dans toute sa splendeur. Finale: Lattes de chêne trempées dans le sherry, épices fortes et douces à la fois du taux d’alcool. Grande maîtrise. Équilibre: Un grand whisky, la preuve une fois de plus que quand c’est bien fait, la mention d’âge importe bien peu.

Glenlivet Single Cask Edition 14 ans Sherry Butt #58021

60.9% alc./vol.
Sherry Butt – 540 bouteilles – embouteillé 02/2018

André 92%
Confiture de fruits sauvages, purée de cerises, pommes, prunes, abricots séchés, chocolat. Malgré des saveurs lourdes, l’épine dorsale de Glenlivet est bien là, les notes de pommes vertes et ce contexte rural par une chaude journée d’été. Après une quinzaine de minutes dans le verre, belles notes rondes et onctueuses de caramel fondant. Les notes de fruits secs perçues au nez se prolongent en bouche; cerises, framboises, pommes, prunes, abricots, chocolat noir, gingembre. Une main de fer dans un gant de velours. Douce finale de très bonne longueur, fruits nappés de caramel, vanille, léger tannique en rappel. Un Glenlivet d’exception.

Patrick 92%
Incroyable, les éditions spéciales de Glenlivet!! J’adore, un grandiose whisky présentant un ensemble de saveurs mariées de façon magistrale. Nez : De beaux fruits des champs mûrs, de l’abricot et une touche de vanille. Bouche : Chocolat noir, boire brûlé, beaucoup de fruits mûrs et une touche discrète de gingembre. Finale : D’une belle longueur, marquée par les fruits et le bois brûlé.

Martin 93%
Nez: La vieille poussière du fût de xérès saute immédiatement au nez. Raisins secs, mûres et chocolat noir. Superbe. Bouche: Bonne et honnête texture. Astringence du fût de sherry, tabac, orange et cacao amer. Un superbe scotch en effet. Le taux d’alcool est hyper façile d’approche, on gambade avec main dans la main. Finale: Des séduisants tannins bardent la planche de bois, le chocolat noir, le petit caramel Kraft et les pommes mijotées. Cannelle power! Équilibre: Les single cask de Glenlivet sont exceptionnels, point barre.

The Glenlivet Code

48% alc./vol.
Deux ans après le succès de Cipher, The Glenlivet présente sa nouvelle édition mystère… Code ! Alan Winchester met au défi les fins connaisseurs avec un challenge digital, qui propulse le whisky dans l’ère moderne ! The Glenlivet Code vous invite à shazamer le code situé au dos de l’étui pour découvrir l’hologramme d’Alan Winchester qui présente les étapes de dégustation pour trouver les notes aromatiques du whisky.

André 86.5%
J’adore ce nez de pommes vertes et de gommes Bazooka, de poires au miel, compote de pommes, vanille, cette sensation de fraicheur invitante. On reconnait rapidement la signature de Glenlivet au travers les flaveurs singulières et typiques. La bouche est très fruitée; oranges, xérès, ananas, pommes, agrumes, puis de la réglisse, du caramel, gingembre et pincée de cannelle et belles épices pointues. Niveau texture, un peu grasse mais rehaussée d’épices frivoles. La finale est sèche et épicée, bol de salade de fruits mais à mon sens un peu trop d’influences au niveau du chêne sec, presque des notes qui rappellent aussi le bois vert, même si vainement adoucies par de pulpeuses notes de vanille. Crack the code, go.

Martin 87.5%
Nez: Orange et caramel, figues et miel, pommes vertes, fruits séchés et noix. Fleurs et eau de rose. Bien que je ne sois pas convaincu du mélange d’arômes, je dois tout de même saluer sa complexité. Bouche: Encore pommes, miel et caramel sur une planche de chêne aux épices bien dosées. Vent frais, cannelle, poire et butterscotch. Finale: On surfe sur une vague de chêne épicé et de raisins secs astringents. Équilibre: Un super whisky, un solide Glenlivet, avec un petit jeu intéressant pour les saveurs, quoique ça revient un peu cher pour le petit côté ludique en extra.

Glenlivet Captain’s Reserve

40% alc./vol.
Glenlivet ayant bénéficié d’un affinage supplémentaire en ex-cognac cask.

André 82.5%
Un Glenlivet d’entrée de gamme très agréable mais avec moins de profondeur que le Founder’s Reserve qui est presque 15$ de moins. L’onctuosité du Cognac apparait rapidement au nez, avec des notes de Raisins de Corinthe, les oranges, une touche de réglisse rouge, puis nuage de cannelle et de sirop de poires, marmelade d’oranges. C’est malheureusement la texture en bouche qui écope de la dilution, ce qui affadit les saveurs et rend le whisky légèrement inexpressif. L’arc-en-ciel de saveurs est tout de même intéressant; sherry, oranges, poires, raisins secs, pommes. La finale est abrupte et sans trop de structure en support aux superbes saveurs. L’idée de l’affinage en fût de Cognac est intéressante mais au final, le comptable aura eu raison sur la passion de l’innovation.

Patrick 86%
Un très bon whisky, un rapport qualité prix encore plus impressionnant. Bon, ce n’est pas le whisky avec la plus grande profondeur qui soit, mais ça demeure superbe pour le prix. Nez : Appétissant parfum avec de beaux fruits frais et un peu de bois subtilement brûlé. Bouche : Bois brûlé, épices, et un peu de fruits. Finale : D’une longueur moyenne, marquée par le bois brûlé et une subtile note fruitée.

Glen Moray 2010 Peated PX Finish Distillery Edition

55.8% alc./vol.
Cask #99917, Bottle 622 of 640

André 89.5%
Mariage de tourbe terreuse et de sherry exubérant. On débute avec les céréales séchées nappées de miel, puis une tornade de xérès puissant, terreux et tannique, des fruits secs, ainsi qu’un mélange de poivre, cannelle et de gingembre. Belle texture onctueuse en bouche, le taux de sucre de caramel et de toffee cache complètement l’alcool qui est très sounois. L’union du sherry pâteux et de la tourbe terreuse aux saveurs de feu de camps presque éteint est exquise. Ce ciel fruité est traversé par une pluie de météorites de grains de poivre concassé. Les tannins tirés du fût de sherry rendent le whisky noble dans sa présentation de jus de cerises et de gâteau aux fruits, de prunes et d’oranges. Pour terminer, la rencontre passionnée du chocolat noir et de la fumée de tourbe terreuse ainsi que des notes de toffee sucrées. Un jeune whisky avec un finish impressionnant. Le genre d’édition qu’il faudrait voir sur les tablettes afin de redorer l’idée que l’on se fait de la distillerie.

Patrick 93%
Définitivement, Glen Moray devrait se concentrer sur ses whiskys tourbés! Et avec une touche de xérès, ça devient excellent: nous avons donc ici un produit aussi bon que possible! Nez : Oh… C’est unique, et ça sent bon ça! Bref, fumée de tourbe, cendres intenses, vanille et orge sucré. Bouche : Belle fumée de tourbe intense, mais aussi ce qui semble être de la fumée de feu de camp “normale”, de la vanille, du bois, quelques fruits des champs et du caramel subtil. Finale : D’une très belle longueur et d’une belle intensité. Fumée, boisée et légèrement fruitée.

BenRiach 18 ans 1996 Single Cask

52.4% alc./vol.
Cask 7176. Pedro Ximenez Sherry Cask Finish.

Patrick 90%
Un superbe whisky, savoureux et intense. Non mais, un whisky bien vieillit dans un bon fût de xérès, c’est toujours une valeur sûre! Nez : Chocolat au lait gorgé de fruits des champs, vanille et touche de chêne. Bouche : Bois brûlé et fruits mûrs au premier abord, puis du chocolat noir et du café torréfié. Finale : D’une superbe longueur, marquée par le chocolat noir et le chêne brûlé.

Glen Moray 1998-2018 PX Finish

45.5% alc./vol.
Maturation initiale en bourbon cask, puis réduit à 50% d’alcool avant d’être transféré dans des fût de Sherry Pedro Ximerez pour un affinage de 3 ans et demie. Cask 99913, bouteille 572 de 640

André 89%
Wow… Solide présentation. Gâteau aux fruits, raisins secs, oranges confites, réglisse rouge, caramel, toffee. Nez faste et résineux, les prunes, raisins. Incroyable texture en bouche, gras et huileux, très onctueux et qui colle partout en bouche. Tsunami de fruits macérés et de fruits séchés; raisins, prunes, dattes, figues. Le tout est nuancé par des épices pas trop puissantes, de l’anis, des réglisse rouge, cosses d’oranges, morceaux de chocolat, café bodum. Longue finale, tout en douceur, sur la force des saveurs condensées. Un solide whisky avec beaucoup de d’influences du cask finish.

Patrick 82%
Mouin… Tant qu’à faire un single cask, j’aurais choisi un meilleur fût que ça. Ce n’est pas mauvais, mais j’ai vu mieux. Nez : Parfum rappelant presque un vieux Cognac. Fruits réchauffés, un peu de bois et du carton mouillé. Bouche : En fait, ce n’est pas du carton simplement mouillé, mais plutôt du carton qui a trempé dans le xérès, et qui a servi à emballer du bois brûlé. Sur lequel on aurait mis une touche de chocolat noir. Finale : D’une belle longueur, marquée par le mélange de saveurs précédemment mentionné.

Midleton Dair Ghaelach – Virgin Irish Oak Collection – Grinsell Forest

57.9% alc./vol.
Cask Finish Virgin Native, Irish Oak Cask – Batch #01, Tree #04, Bottle. En gaélique, Dair Ghaelach, prononcé « dar gayloch », signifie le chêne irlandais. Après avoir passé de 15 à 22 ans dans des fûts de chêne américain ex-bourbon cask, cette version a été affinée pendant dix mois dans des fûts de chêne neuf irlandais de la fôret de Grinsell provenant de la propriété de Ballaghtobin sise dans le comté de Kilkenny.

André 92%
Superbe nez mais qui demande du temps à se stabiliser, rempli de bananes, d’ananas et de poires, miel onctueux mélange de cannelle et de clou de girofle, céréales maltées, oranges, confiture de pomme et chocolat au lait. La bouche évoque des soupirs de bois séchés, copeaux de bois fraichement coupés, ananas et poires, miel, notes de poivre concassé et de clou de girofle, alcool puissant également. Longue finale sèche et épicée, tarte aux pommes tout juste sortie du four et chocolat au lait râpé, petits fruits sauvages, chocolat fourré à l’orange.

Martin 93.5%
Nez: Généreux. Fruits rouges et fruits tropicaux. Gâteau aux épices, chêne et vanille. Cerise et cannelle, miel granuleux et poires nappées de sirop. Bois vert. Puissant. Bouche: Arrivée en bouche exquise. Caramel salé et fruits des champs, confitures et bois sec. Épices bien dosées, vin chaud et pâte de fruits. Miel, miel, et re-miel derrière. Chocolat blanc. Un beau tableau en effet. Finale: Longue et soutenue, les épices, le bois, les fruits, le chocolat, mais le tout avec un caractère qui ne se laisse pas aisément mettre de côté. Équilibre: Un grand whisky irlandais, délicieux, pratiquement sans défaut, mais avec la rareté et le prix qui va avec. Dangereux de tomber en amour.

Green Spot Château Montelena Finish

46% alc./vol.
Deuxième opus de la série Wine Geese de la distillerie. Maturation initiale en ex-bourbon cask et ex-sherry cask puis maturation additionnelle de 12 mois en ex French Oak Cask ayant servi à la maturation de vin Zinfandel de la maison Montelena de la Vallée de Napa en Californie.

André 84%
Les fruits rouges sont à l’honneur et ouvre la parade. Fruits tropicaux, bananes, panier de fruits sauvages, agrumes et citron, réglisse, pommes rouges, cerises. Très attrayant au nez. La texture en bouche est malheureusement un peu diluée malgré le 46% d’alcool. Les saveurs sont superbes et s’accordent parfaitement; pelure de pommes, fruits sauvages, poires, agrumes, oranges, cerises marasquin, raisins verts, ananas. Finale légèrement abrupte, mais le whisky a gagné en texture après un bon 20 minutes dans le verre. Les saveurs de fruits divers sont toujours aussi intenses et la montée d’épices poivrées. Un whisky qui démontre bien le bouillonnement intense et le renouveau dans le monde des Irish whiskies.

English EN Français FR