A.D. Rattray Loch Lomond Distillery Croftengea 11 ans 2005 Sherry Cask #321

58.9% alc./vol.

André 86%
Feu de plage presque éteint, viande fumée, cannelle et eucalyptus, bonbons casse grippe, poivre. La texture en bouche est huileuse et fumée, grosse dose de vanille poivrée et fumée, bonbons en forme de poisson qui goûtent la cannelle, un peu crasseux dans l’ensemble, presque industriel. Finale bien enrobée d’huile qui préserve la bouche de la morsure de l’alcool avec un aftertaste poivré. Je ne comprends pas pourquoi cela goûte si peu le sherry à part peut-être l’utilisation d’un fût de 3eme remplissage ou plus encore… Un peu trop linéaire point de vue saveurs, mais une texture divine.

Loch Lomond 12 ans

46% alc./vol.

André 77.5%
Oh boy… un whisky soporifique, j’pensais pas que cela pouvait exister… Vanille anonyme, confiture de pomme, sucre à glacer, cassonnade, la meringue, fruits divers. Belle onctuosité en bouche, les poires, prunes, notes d’agrumes et mélange de céréales, sucre divers. On fait rapidement le tour de ce que la bouche a à livrer. La finale offre la surprise de quelques bouffées de fumée de tourbe presque gênées mais qui tranchent agréablement avec les saveurs douces et sucrées. Been there, got the t-shirt.

Loch Lomond Inchmurrin Madeira Wood Finish

46% alc./vol.
Produit par la distillerie Loch Lomond, Inchmurrin Madeira Cask rend hommage au caractère unique de l’île écossaise du même nom. Vieilli tout d’abord en fûts de chêne américain, le whisky a ensuite reposé dans d’anciens fûts de vin de madère.

André 84%
Tartelette au poire et à la pêche, amandes, miel et vanille, confiture d’orange, pâte de fruits, beau sucré goulu et agréable. Belle bouche ronde et pulpeuse, très fruitée et citronnée, les belles poires bien mûres, les amandes et la salade de fruits, cannelle. Quelques notes qui rappelent aussi le sherry et les pelures de pommes rouges. Belle finale un peu acérée et poivrée. Il semble que Loch Lomond ont finalement trouvé un fût pour bonifier leur whisky généralement très ordinaire (pour ne pas dire médiocre).

Loch Lomond Organic 12 ans 2013 Release

48% alc./vol.
Le whisky Loch Lomond 12 ans organic est produit avec des céréales issues de l’agriculture biologique.

André 72%
Pas pour convertir personne et devenir Organic friendly. Nez d’odeur de ferme, terre d’étable mouillée, foin, mélange de bois mouillé et de céréales aromatisées aux agrumes. En bouche, poires, céréales, agrumes, pomme verte et des saveurs bizarre et très difficiles à cerner en arrière-bouche. Chose certaine, ce n’est pas agréable comme sensations et saveurs. On a aussi droit à des saveurs qui rappellent le virgin oak et ça c’est ce qui manquais à ce cocktail de flaveurs pas agréables. La finale est épicée (ce qui masque les saveurs discutables) et goûte affreusement le bois vert. Sérieusement, c’est à se demander si ce whisky a été goûté avant sa distribution ou s’il devenait embêtant d’annuler sa mise en marché vu la hauteur de la subvention du gouvernement pour les affaires agricoles. Quoi qu’à la veille de l’Halloween, un whisky tel que celui-ci serait idéal dans un tasting avec thème « whiskies qui font peur »…

Patrick 75%
Come on, ont voudrait convaincre les gens que les whiskys organiques ne sont pas bons, on ne s’y prendrait pas autrement! Nez : Agrumes, sucre blanc, chêne, vanille et caramel. L’ensemble n’est pas excitant. Bouche : Chêne sucré, tonne d’agrumes, vanille et quelque chose de bizarre que je n’ai pas vraiment le goût d’approfondir. Finale : Trop longue et goûte le jus de bas.

Single Cask Nation Loch Lomond Croftengea 10 ans

55.6% alc./vol.
Distilled 2006, Refill Bourbon Hogshead Cask #486, 273 bouteilles. Single Cask Nation, un dérivé de la Jewish Whisky Company embouteille que des single cask. Cette version Croftengea est une version tourbée de la distillerie Loch Lomond.

André 81.5%
Légumes verts, sel de mer, fumée de tourbe et de pneus brûlants dans une cour arrière, céréales sucrées, vanille, miel, agrumes, oranges. La bouche est robuste, presque rêche, poche de jute, alcool bien ressenti, très linéaire côté saveurs. Bonne dose de poivre et de menthol en finale. Encore une autre version de Loch Lomond qu’il me sera facile d’oublier.

English EN Français FR