Knob Creek 25th Anniversary Single Barrel

60.85% alc./vol.
Barreled 25/02/2004.

André 95%
La réputation de Knob Creek et de Bookers n’est plus à faire, ils sont les Mercedez des Bourbons et en plus livré formule V8 boosté… Cette version 25th anniversaire est livrée ‘’brut de fût’’ et on ne lésine pas sur la présentation. L’ampleur du nez bouscule un peu, les saveurs de fruits rouges typiques et de réglisses roulées dans la cannelle fondent sur les narines, les cerises noires et les grosses pelures de pommes cuites, le bois de chêne brûlé, cuir mouillé, toute-épice et de chocolat noir. Avec ce taux d’alcool appréciable, on aurait pu croire que l’arrivée en bouche serait hyper punchée mais la texture est aussi douce que la cuisse de ma femme (désolé faudra me croire sur parole), soyeuse et tendre mais offre aussi beaucoup de caractère épicé (cannelle, toute-épice) ainsi qu’une contribution généreuse et très appréciable du bois de chêne digne des bailleurs de fond du Parti Libéral. On retrouve encore les saveurs de savate rouge et de pelure de pommes, de cosses d’oranges et de cerises, chocolat noir ainsi qu’un soupçon de bois carbonisé. La finale est musclée, sur le poivre et les épices, ça reste longtemps en bouche et les saveurs s’éternisent comme les dernières notes poussées par Rob Halford sur la chanson Green Manalishi sur l’album ‘’Unleashed in the East’’. J’adore la robustesse du whisky livré avec un raffinement qui le rend si approchable. Un grand bourbon, en liste pour le bourbon de l’année 2018?

Patrick 90%
Un délicieux Knob Creek! Knob Creek ayant été mon tout premier bourbon qui m’a d’ailleurs fait tomber en amour avec le style (mais j’en veux toujours à Beam Suntory d’avoir retiré de façon hypocrite la mention d’âge de leur produit phare), je suis toujours à l’affut de tout ce qui touche cette marque. Nez : Alléchant parfum de superbes cerises, de fruits des champs, de caramel et de vanille. Maudit que ça sent bon! Bouche : Épices sucrées et fruitées, maïs juteux, seigle chaleureux, caramel, bois brûlé et une belle touche d’orange. Finale: Longue, intense, chaleureuse et sucrée.

Knob Creek 9 ans

50% alc./vol.
Distillé au sein de la distillerie Jim Beam, Knob Creek est issu de l’assemblage d’une petite sélection de fûts (small batch).

André 88%
Sec et vif au nez. Fruits secs, particulièrement raisins noirs, cerises, baies sauvages. Finale ferme et puissante. Superbe qualité prix pour un bourbon de 9 ans d’âge de cette qualité.

Patrick 87%
Au nez, semble sec, épicé (clous de girofle?) avec un peu de sel. Au goût, chêne, puis épices robustes. Un peu de caramel écossais et de vanille en finale, qui est longue et riche! Bref, wow! Définitivement l’un de mes Bourbon préféré!!!! Un grand whisky, très riche, très intéressant, idéal pour s’initier au monde des Bourbons (c’est ce que j’avais fait il y a quelques années), et à un prix très abordable pour un 9 ans d’âge (à titre de comparaison, les scotchs sont habituellement vieillis 50% plus longtemps pour des résultats semblables).

Martin 88%
Franc bourbon cuivré. Nez: Classique nez de bourbon, maïs, épices, menthe, vanille, assez sec et honnête avec une pointe de seigle. Bouche: Riche et vanillé avec des épices folles qui partent en feu pour laisser place au retour du maïs. Beau sucre lacé de vanille et de caramel. Raisins secs. Finale: Longue et douce. On garde en bouche de plaisants arômes de vanille et de toffee. Le tout est supporté par sa force tranquille et affirmée. Équilibre: Un incroyable rapport qualité-prix pour un bourbon de 9 ans d’âge. Et la cerise sur le gâteau c’est qu’il est pratiquement toujours disponible en SAQ.

RV 77.5%
Boring! Au nez, peut-être davantage vert que la moyenne de ses comparses, mais seulement une fois fraichement versé: après un peu de temps c’est le retour au bourbon tout ce qu’il y a de plus typique (voire ennuyant). Se ressent à peine en bouche, avec une finale longue mais assez prévisible. Comme premier bourbon, pas mauvais, mais à ne pas prendre l’un de ces soirs ou je ne me contente pas de la moyenne.

Knob Creek Rye

50% alc./vol.

André 87%
Le rye typique, la céréale de seigle et un nez où l’alcool est bien caché. Cannelle fruitée et réglisse rouge, orange, fleur cireuses et un sourire passager d’épices et de poivre. Le calme du nez est trompeur car l’alcool s’affichera rapidement en bouche, celle-ci est peu poussiéreuse et légèrement sèche. Le rye est très présent, les épices aussi, les fruits offrent également une belle toile de fond à l’ensemble. Les épices ponctuent la finale de salves puissantes et affirmées, la sensation cireuse refait aussi surface, avec quelques saveurs de sucre et de caramel. Personnellement, je trouve que les épices sont un peu trop soutenues et masquent un peu trop les fruits, plus doux. Pas le meilleur rye que j’ai goûté mais certainement représentatif du style.

Patrick 93%
Je n’avais jamais acheté deux bouteilles d’un même whiskey en moins d’un an. Jusqu’à ce que j’achète 4 bouteilles de ce whiskey en moins de 6 mois! Le meilleur whisky de « tous les jours » que j’aie goûté. Nez : Le seigle à son meilleur avec des épices et des notes très intenses de chêne brûlé. Le tout est complété par la cassonade les bonbons à la cannelle, des agrumes amers et un parfum floral intense. Quelle complexité!!! Bouche : Texture huileuse et savoureuse. Chêne carbonisé, épices, caramel et même quelques fruits. En fait, je trouve difficile de décrire la richesse et la complexité de ce whiskey. Finale : Longue, intense, marquée par les notes épicées de chêne carbonisé et de cannelle.

Martin 86%
Orange léger, comme bon nombre de ryes. Nez: Seigle typiquement épicé, un peu de cannelle, un peu de muscade. Une avalanche de petits fruits rouges. Ne fait vraiment pas ses 50% d’alcool. Bouche: Plus punch que le nez au niveau de l’alcool. Les épices et les fruits restent très agréables, soulignés par une légère impression sûrette. Finale: Épicée, longue et un peu poussiéreuse, sur des notes de caramel et de fruits au sirop. Équilibre: Un rye d’une solide qualité, différent de ce qui se fait de notre côté des lignes, mais à 50$ en SAQ qui reste une sacrée bonne affaire.

Knob Creek Single Barrel

60% alc./vol.
Pour la première fois Knob Creek, la marque de bourbon super premium de la distillerie Jim Beam, présente un Single Barrel. Ce Knob Creek Reserve est vieilli naturellement pendant 9 ans en fûts de chêne américain carbonisés et mis en bouteille à 60% d’alcool par volume. Contrairement à d’autres bourbons, qui sont issus de multiples fûts pour obtenir un goût uniforme, chaque fût de Knob Creek Single Barrel Reserve, est sélectionné individuellement, coupé avec ce qu’il faut d »eau puis mis en bouteille afin de préserver son intégrité et son profil de saveur unique. Un processus qui va donner des variations de goût, de couleur et d’arôme pour chaque lot de bourbon.

André 88.5%
Nez musclé, puissant. Essences de fruits, fond de réglisse, jus en poudre saveur raisin. Gâteau aux fruits du temps des fêtes. Belle texture, bien épicé et l’alcool sert de support aux divers éléments, leur apportant une longueur appréciable. Du bourbonbonbon.

Patrick 92%
Knob Creek a été mon premier bourbon et occupera ainsi toujours une place spéciale dans mon cœur. Le retrouver en version à 60% ne pouvait donc que me combler de bonheur. Ma seule question : S’il s’Agit bel et bien d’un embouteillage « single barrel », pourquoi ne pas fournir d’infos sur le fût en question et pourquoi le taux d’alcool est-il toujours de 60%? Nez : Parfum intense et huileux, porté par les céréales, en particulier le maïs et le seigle. Le tout est habillé de fruits mûrs, rappelant des dates plongées dans la cassonade. Une petite touche boisée vient compléter agréablement ce parfum. Bouche : L’arrivée est plus douce et sucrée qu’on pourrait s’attendre d’un bourbon de 9 ans embouteillé à 60%. Puis, les épices du seigle viennent le basculer le sucre du maïs et nous rappeler à qui nous avons affaire. L’ensemble est enveloppé d’un délicieux écrin de chêne brûlé dans lequel on aurait déposé quelques fruits mûrs.

Martin 87%
Bel ambre riche et légèrement opaque. Nez: Beaucoup plus d’intensité et de puissance que ce à quoi je m’attendais. Et ça ne me semble pas dû à son taux d’alcool élevé. Maïs et seigle sont un peu occultés par des cerises en boîte, du sucre brun et des raisins secs. Vanille. Bouche: Texture chaude et huileuse. Assez vert comme première impression. Vanille, épices et herbe dominent, pour ensuite passer le flambeau à l’épi de maïs, mais pas aussi élégamment que dans un Booker’s. Finale: Cerise de terre et cannelle. Chêne et vanille. Chaleur et longueur à la hauteur de son degré d’alcool. Épi de maïs séché. Équilibre: Bien intéressant, quoique je préfère mon Knob Creek un petit peu plus docile. Comme quoi le traitement « cask strength » ne sied pas à tous.

RV 87.5%
Enfin un Knob Creek qui amène quelque chose d’intéressant à la table des bourbons. Caramel et bois de baril assez concentré, et laisser supposé des traces olfactives de cerise. En bouche, c’est la consécration de la cerise plongée dans le bol de salade de fruits, avec un bon punch digne d’un 60% d’alcool. La finale laisse de son côté une belle chaleur, un peu rectiligne mais d’une belle simplicité.

English EN Français FR