Revue Québec Whisky 2014

André:
Année de consolidation, année de bouleversements, année de changements annoncés ou non.

Au Canada, je retiens la vente de Forty Creek au groupe Italien Campari. La belle histoire de John Hall prend des proportions (à moindre échelle) telles que l’on a vu pour bien des distilleries Écossaises… Ne s’étant jamais limité au whisky communément distribué sur le marché, l’inventivité et l’audace de John Hall ont finalement payé (près de 186 millions de $…) mais Hall est toujours à la barre du navire Forty Creek ! Je salue aussi haut et fort la marée de nouvelles micro-distilleries qui s’étends partout (sauf au Québec – pour l’instant… Les distillateurs Subversifs?), dont une liste exhaustive se retrouve ici. Nul n’est prophète dans son pays mais il n’appartient qu’à nous de propager la bonne nouvelle des excellents whiskies Canadiens!

Du côté américain, je déplore une latitude de la réglementation sur le whisky qui ne permet pas de savoir exactement la provenance du liquide dans certaines bouteilles. Les Lock Stock et Whistle Pig de ce monde sont de bien bons whiskies mais proviennent du Canada et ça, c’est encore difficile à savoir. Même si cette même problématique se reflète elle aussi au Canada de manière différente (beaucoup de whiskies Canadiens étant des mélanges de plusieurs distilleries) l’avalanche de nouvelles parutions du côté USA profite indument à certaines distributeurs qui se font passer pour des distillateurs et ce à tort… pour l’industrie. Mention spéciale à la saga Tate-Balcones; l’argent et la passion font parfois très mauvais ménage. Histoire à suivre…

Côté mondial, que de découvertes… English Whisky Co, ondée de whiskies Japonais, les Kavalan, la renaissance des whiskies Irlandais (teeling)… Malheureusement, bien des gens ne prêchent que par les single malts Écossais, quelle tristesse.

Est-ce que la bulle whisky du côté Écossais a atteint son apogée ?
Si ce n’est le cas, il ne tarde avant que son industrie frappe un mur. Avec des prix exorbitants, plusieurs amateurs crient au vol – avec raison – d’autant plus qu’on en profite pour nous refiler de plus en plus fréquemment des expressions NAS (no age statement) et ce sans que le prix (et souvent la qualité) ne suive. On a décrié haut et fort le « move » de Macallan alors que Ardbeg et Laphroaig nous faisaient déjà la passe depuis quelques temps. Mais l’industrie Écossaise est maintenant en fort mauvaise posture, ayant fait gorge chaude de son expérience et de son histoire de plus de 200 ans alors que les nouveaux venus (Mackmyra, Balcones) arrivaient sur la marché avec moins d’une décennie derrière la cravate et étaient encensés par les critiques. Un Ardbeg Supernova sans mention d’âge à 300$, un Laphroaig Select sans mention d’âge aux environ du même prix que le 10 ans… Cum on ! Mais avec des méga transaction du style Beam-Suntory cette année, il ne tarde que presque toute l’industrie soit la main mise de quelques « majors » et que nous ne soyons « écouillés » financièrement en achetant une bouteille.

J’ai eu la chance de goûter à plusieurs de mes meilleurs whiskies à vie cette année, le Kavalan Solist Sherry, les Teeling 26 ans, Ardbeg Supernova (ironiquement même après avoir écrit ce qui se trouve plus haut) mais évidemment, ceux-ci ne se retrouveront pas en SAQ. De toute façon, il suffit de voyager pour comprendre que l’on est mieux de s’approvisionner ailleurs qu’au Québec… Bonne année 2015 !

Patrick:
La première chose à noter des mes choix des meilleurs whiskys 2015 est que les plus doux du lot tirent 45% d’alcool. Je suis conscient qu’il y a un public pour les whiskys « lights » (tout comme les bières lights), mais ce public étant déjà fort bien servi par des marques établies, je ne comprends pas l’industrie d’avoir encore lancé cette année des centaines de nouveaux produits dilués à 40% et pour la plupart, insipides. Au moins, la plupart de ces whiskys sont confinés a monde des Dutyfrees…

Je me dois aussi de souligner l’excellent travail de la nouvelle compagnie Beam Suntory qui a su remporter la moitié des « prix » de mes meilleurs whiskys via des nouveautés de Bowmore, Cutty Sark et Knob Creek. A mentionner, ces trois produits présentent des taux d’alcool de 50% et plus : malgré la taille de cette multinationale, ce ne sont pas les comptables qui commandent le robinet d’eau! Les comptables de Beam Suntory ne semblent pas non plus contrôler le positionnement marketing (à l’exception de Macallan), car deux de ces produits se vendent à 50$ ou moins à la SAQ, ce qui en fait de véritables aubaines!

Bref, 2014 fut une belle année, compte tenu des nombreuses nouveautés intéressantes : Nous vivons une à époque extraordinaire! Évidemment, l’appétit démesuré de profits de certaines marques (Dalmore, etc) ainsi que celui de notre monopole d’État viennent gâcher un peu le paysage. Toujours est-il que pour les premières, il est facile de trouver des produits offrant des meilleurs rapports qualité/prix et que pour la seconde, il s’agit de profiter au maximum de nos voyages à l’extérieur de la Belle Province.

2015 s’annonce prometteuse, avec en premier lieu le projet de loi 395 au Québec (Loi modifiant la Loi sur la Société des alcools du Québec et la Loi sur les permis d’alcool) qui devrait mettre quelques onces de bon sens dans notre législation sur l’alcool qui date des années 1920. Bon, en fait, il serait temps de tout jeter à la poubelle et de recommencer à zéro (en premier lieu, abolir le monopole de la SAQ et la RACJ), mais il s’agit d’un bon petit pas dans la bonne direction. Ailleurs dans monde, des législations plus intelligentes permettront l’éclosion de nouvelles distilleries et nouveaux spiritueux que j’ai bien hâte de découvrir!

Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous, ainsi qu’à vos proches, une bonne et heureuse année 2015!

Martin:
Bon et bien on est rendu à ce temps-là de l’année. Le temps des reflections sur ce qui vient de passer. Je risque d’avoir moins de verve et d’éloquence que mes collègues ci-haut, mais bon…

Quoi dire de 2014? Parmi mes meilleurs de choix de l’année, un seul se retrouve actuellement en SAQ, et c’est bien parce que sa catégorie le requiert implicitement. Ce sera à mon avis une requête éternelle, on aura beau râler sur bien des aspects de notre sympathique monopole d’État, reste que le choix et la variété en matière de spiritueux (entre autres) sera toujours son pire défaut. Il suffit de mettre le nez en dehors de la province pour en être convaincu. Bien que ça ne parle pas que de cela, je vous invite à vous farcir cette apologie… courte mais appropriée.

Je pourrais aussi parler, cette fois-ci à la grandeur du monde des whiskies, de la mode des NAS, ou No Age Statement (Sans Énoncé d’Âge). Mais force est d’admettre que ce n’est plus simplement qu’une mode. Depuis la nuit des temps, l’âge indiqué sur la bouteille d’un whisky était gage de sa qualité, de sa rareté, et de bien d’autres trucs. De nos jours on voit de plus en plus d’embouteillages NAS, surtout provenant du marché écossais, ce qui nous indique que les réserves des distilleries baissent pas mal plus qu’ils n’avaient escompté. Certains réussiront à nous faire passer la pilule, d’autres non. Une chose est certaine, l’industrie entière du whisky met les voiles inéluctablement dans cette direction et si ça vous fait trop chier, vous n’aurez pas bien d’autres choix que celui d’arrêter de consommer du whisky.

Mais ce que je retiens principalement de 2014 c’est que ça ne nous a pas empêchés d’avoir une année sacrément bien remplie de nouveautés et de plaisir… Merci à tous!

Sláinte et Bonne année 2015!


Meilleur Whisky de 2014

André: Teeling Whiskey 26 ans Vintage Reserve 1987

Patrick: Nikka Coffey Malt

Martin: Pappy Van Winkle Family Reserve 15 ans


Meilleur Single Malt Scotch Whisky

André: Cadenhead Caperdonich 35 ans 1977

Patrick: Bowmore 10 ans The Devil’s Casks Batch 1

Martin: Highland Park 15 ans Loki


Meilleur Blended Scotch Whisky

André: Compass Box Peat Monster 10th Anniversary

Patrick: Cutty Sark Prohibition Edition

Martin: Compass Box Flaming Heart 4th Edition 2012


Meilleur Whisky Canadien

André: Highwood Distillers Ninety 20 ans

Patrick: Still Waters Stalk & Barrel Single Malt Whisky Cask #11

Martin: Forty Creek Evolution 2014


Meilleur Whiskey Américain

André: Pappy Van Winkle Family Reserve 20 ans

Patrick: Palm Ridge Reserve – Batch 32

Martin: Pappy Van Winkle Family Reserve 15 ans


Meilleur Whisky du Monde (autres pays)

André: Teeling Whiskey 26 ans Vintage Reserve 1987

Patrick: Nikka Coffey Malt

Martin: Kavalan Solist Sherry Cask Strength


Meilleur rapport qualité/prix en SAQ

André: Cutty Sark Prohibition Edition

Patrick: Cutty Sark Prohibition Edition

Martin: Cutty Sark Prohibition Edition


Meilleur « Aurait dû Gagner un Prix »

André: Kavalan Solist Sherry Cask Strength

Patrick: Knob Creek Rye

Martin: Ardbeg Supernova 2014


English EN Français FR