Longrow Tokaji Finish

55.6% alc./vol.
Le Tokaji est un vin doux Hongrois et le Longrow est le single malt de double distillation très tourbé de la distillerie Springbank. Une rencontre exceptionnelle. Embouteillage limité à 2400 bouteilles à l’échelle mondiale.

André 77%
Ça donne pas une belle impression de la Hongrie… et je me demande si de un, soit nous avons une bouteille défectueuse où si les représentants de Longrow voulaient tester leur niveau de stress au risque d’envoyer ça sur le marché. Ça sent le fût ayant eu des problèmes, un peu dans le genre d’odeur de fromage et de souffre qu’on a retrouvé dans l’édition vintage 16 ans de Bowmore. Cela donne un mélange plutôt hétéroclite de fromage fumé servi sur une assiette de bois pourrie. La bouche est plus fruité, des bananes et de cacao mais je pourrais comparer ça à manger une assiette de fruits à côté d’un champ d’épuration de fosse septique. Une énorme déception – et une des rares – des Longrow. Le prix payé rends le tout encore plus amer.

RV 79%
Une curiosité malhabile qui arrive toute bizarre sur le terrain, qui commet des erreurs et qui ne se contente que d’un simple à sa dernière présence au bâton. Fendant et grossier, le baril de maturation semble pourri et sûri de sucre, avec une arrière-vague de caramel. En bouche, c’est tout simplement vraiment mauvais, malgré un début de finale intéressant, avec un étrange mélange de miel et de rayonne qui tente de rattraper le désastreux début, trop peu trop tard. Un ticket payé trop cher pour assister à une défaite d’une équipe que j’aime voir jouer.

Patrick 75%
Ca puuuuuue! Ouch! Selon Bruno de la SAQ, un mauvais fût a été utilisé car le Tokaji, un vin de dessert Hongrois dans le style Sauternes, ne devrait pas dégager un tel parfum. Définitivement une odeur de moisissures, et en cherchant, cela peut nous rappeler un fromage… En bouche, le fromage se révèle être tourbé, salé et sucré tout à la fois. À la 2ème gorgée, un léger fruité semble vouloir sauver le tout et permet en effet à l’ensemble d’aller chercher quelques points additionnels. La finale s’étire heureusement sur ce côté fruité, mais sans tout à fait réussir à nous faire oublier le fromage. Ma recommandation? Pour cette somme, achetez 2 bouteilles d’une marque concurrente et quelques fromages, vous passerez ainsi une excellente soirée à faire une vraie dégustation whisky-fromage.

Leave a Comment

English EN Français FR