Longrow 14 ans Heavily Peated

46% alc./vol.

André 89%
What a sneaky peaty whisky. Le nez est maritime sans être nécessairement tourbé, du moins de la façon que l’on est habitué de se faire présenter la tourbe. Plutôt fruits tropicaux et jus de citron, salade de fruits dans leur jus, sur une tapisserie de sel et de tourbe singulière, un peu terreuse. On sent la tourbe de façon latente mais c’est plus en bouche qu’il se caractérisera comme étant un whisky « heavily peated ». Mais cette tourbe est à la fois féline et douce, terreuse et sucrée, très inhabituelle. Feeling huileux en bouche soutenant les éléments. Finale où la tourbe prend en importance; bois de feu de plage mouillé, sel et quelques fruits. Excellent, distinctif et challengeant pour l’amateur de whisky.

RV 91.5%
Ce n’est pas parce qu’on fait dans le heavy qu’on se contente de bûcher sur la grosse corde. Dès les premières secondes, Longrow habituel donc de pin, mais aussi un peu plus doux, donc de pain. En bouche, textures, saveurs et pour un whisky lourdement tourbé, enfin cette tourbe se dévoile sans être celle d’Islay, beaucoup plus forestière que maritime. L’aftertaste (de longueur efficace) est parsemé de cerises. Pour quelque chose qui se veut tourbé de manière importante, c’est vraiment plus fin et appréciable que les essais douteux à accents de marketing.

Patrick 91%
Nez : Grosse fumée de tourbe sale et grasse. La mer non plus n’est pas loin, avec une note de filet de pêches mal lavés. Bouche : Toujours la tourbe sale et la mer, mais le tout semble avoir été tartiné sur une tranche de pain qui n’aurait pas passé assez de temps au grille-pain. A la troisième gorgée, quelque chose me rappelle la forêt… Et une poignée de terre! Finale : Longue, épicée, savoureuse. Balance : On aime! Intense, complexe, bien balancé, tout y est! Seul le prix, définitivement trop élevé pour un 14 ans, casse un peu le party.

Leave a Comment

English EN Français FR