Kilchoman Spring 2010

46% alc./vol.

André 84%
Trop clair et manque de texture et de générosité. Définitivement marin; tourbe, sel, foin et algues. Crasseux en finale, suie de charbon, très persistant en finale. Mais définitivement pas à la hauteur de la qualité à laquelle Kilchoman nous avait habitué.

RV 85%
Même pour un rejeton d’Islay à l’accent local indéniable, la finesse n’est pas garantie. On est pas aux îles de la Madeleine avec ce whisky aux allures de Laphroaig crasseux, d’eau de rose et de poivre. Le tout se poursuit avec son assaisonnement de poivre et sel, extra poivre. La finale est un peu plus fumée que le reste, mais tombe trop vite. Enfin l’aftertaste brûlé est un peu court, quoique normal pour un jeune whisky.

Patrick 90%
Nez : Tourbe jaune, paille, pointe de sel avec une pointe de fruits mûrs. Bouche : Tourbe, tourbe et tourbe. Un peu de paille sèche et de sel aussi. Un genre de « Bowmore sur la brosse ». Finale : Longue, intense, tourbée et salée. Balance : Un bon dram, qui semble offrir un taux d’alcool plus fort que 46%.

Leave a Comment

English EN Français FR