Highland Park Full Volume

47.2% alc./vol.
Distillé en 1999, embouteillé en 2017. Highland Park Full Volume est un whisky riche et ample, aux arômes mûrs. Issu d’un mélange provenant de l’assemblage de 481 barils First Fill Bourbon Barels (200 litres et 250 litres hogsheads), ce single malt a été distillé en 1999 et mis en bouteille en 2017 au degré de 47.2%. Il s’agit d’une édition limitée. Full Volume est à la fois une référence au monde de la musique et au fait que la totalité du vieillissement prenne place en fûts de bourbon. Ce type de fût ne représente que 2% des barriques qui reposent dans les caves de Highland Park.

André 87.5%
Comparatif immédiat avec l’édition Ice, qui tranchait chirurgicalement d’avec les éditions régulières, cette édition est plus ronde et amoureuse, plus équilibrée aussi. Le nez développe rapidement des notes d’agrumes, citrons, d’ananas, de vanille et de miel, axé aussi sur les grains de céréales, c’est un peu dépourvu au niveau éventail des arômes mais ça a l’orgueil de superbement bien présenter, de façon définie, les saveurs proposées. Ensemble fruité et onctueux. Encore une fois, l’influence et la chaleur des fûts de xérès me manque un peu. En bouche, l’arc-en-ciel de saveurs fruitées s’étends encore plus; mangue, papaye, bananes, ananas, pommes vertes, melon au miel, agrumes et fruits tropicaux, le tout coiffé d’une bonne rasade de vanille et de miel. Ces saveurs exposent bien les effets du bourbon cask. Quelques notes tannique et sèches provenant du chêne en finale de bouche, notes de poivre également et une fumée de tourbe très en retrait. Je suis un peu perdu dans ce dédale de saveurs inusuelles provenant de cette distillerie mais j’avoues que cette présentation est très intéressante en plus d’être tout à fait singulière. Encore faut-il partir avec l’esprit ouvert et se laisser entrainer dans des sentiers peu fréquentés côté saveurs si l’on a en tête la palette habituelle de la distillerie. Une belle surprise, avec tout de même une petite tristesse du rendez-vous manqué avec le fût de xérès.

Patrick 91%
Wow, j’avais mes craintes, mais je suis super agréablement surpris! C’est Highland Park comme je l’aime, mais différent. Cool. Nez : Succulent parfum sucré, avec de la mangue, de l’ananas, les épices du chêne et une pointe de fumée de tourbe. Bouche : Épices du chêne brûlé, fumée de tourbe présentant une intensité que le nez ne permettait pas de soupçonner. Le tout est complété par de savoureuses agrumes, des fruits exotiques et une touche de vanille. Finale : D’une belle longueur, épicée et fumée.

Leave a Comment

English EN Français FR