Plantation Single Cask 2017 La Réunion 12 ans

51.9% alc./vol.
Cask #5. La Réunion – Vieillissement tropical: 10 ans en fûts de Cognac; vieillissement européen : 1 ans en fûts de Pierre Ferrand. Vieillissement supplémentaire : 1 ans en fûts de Rye Whiskey.

Patrick 92%
Un grandiose whisky, riche et complexe, et parfait pour le fan de seigle et de rhum agricole! Nez : Gingembre, thé vert, sucre blanc et canne à sucre. Bouche : Canne à sucre intense, épices du seigle, bananes et fleurs séchées. Finale : D’une superbe longueur et épicée.

Glenns Creek Café Olé Kentucky Bourbon Whiskey

57% alc./vol.
Barrel #1

Patrick 88%
Un whisky très intense, présentant un mélange un peu fou de fruits mûrs et de bois brûlé. J’aime bien!! Nez : Parfum sucré, avec de la vanille, des fruits, du caramel, des poires sucrées et de subtiles dattes bien mûres. Bouche : Dattes mûres, fruits, caramel, vanille, pommes sucrées et bois brûlé. Finale : D’une belle longueur, marquée par les fruits mûrs et le bois brûlé.

Adelphi Glen Elgin 20 ans 1995

51.7% alc./vol.
Cask #3220, 258 bottles.

André 90%
Orge maltée, sirop de poires, salade de fruits, vanille, gaufres couvertes de miel, tarte au citron. Équilibre indéniable, agencement d’odeurs certain. À vue de bouche…lol… ça me rappelle un whisky des Lowlands, surtout de part l’apport des notes herbeuses et des notes de poivre noir broyé; vanille, jus de salade de fruits, poires, miel, sac à tondeuse rempli d’herbe mouillée, poivre moulu, petite morsure d’épice en préparation de la finale, jus d’orange en poudre Tang. Belle finale douce hyper texturée, un peu collante et mielleuse, les oranges sortent du lot avec ferveur. Juicy juicy whisky. Loved it!

Cooper’s Mark Small Batch Bourbon

45.5% alc./vol.
Mélange de bourbons de 4,5 et 6 ans d’âge.

André 73%
Vieille réglisse rouge éventée, vanille, cassonnade, fruits sauvages. Pas mal générique comme présentation, rien de challengeant ou de nouveau, du bourbon basique. La bouche est plate, pas mal anonyme et ne livre que les saveurs humées au nez en plus d’une bonne influence du fût brûlé et de caramel. Finale alcoolisée, réglisse et petits fruits sauvages. À 22$us, ça sent et ça goûte l’arnaque.

Two Brewers Yukon Single Malt – Release 10 – Classic

58% alc./vol.
Cask Strength.

André 89%
La canne de salade de fruits boosté aux stéroïdes… Poires, ananas, kiwi, oranges, bananes, miel, crème Anglaise et une fine touche salée, sirop de poires. Le whisky est musclé en bouche, l’alcool est puissant mais passe bien avec le sucre de la salade de fruits; saveurs verdâtres de kiwi, lime, agrumes, oranges, pommes vertes. Après quelques lapées, encore plus d’oranges et une morsure d’alcool à mesure que les mâchoires alcoolisées se referment sur la langue. Finale où les notes de caramel sont très présentes ce qui calme l’alcool.

Patrick 90%
Un beau gros whisky tout à la fois « in your face » et tout en subtilité! Ça réponds à toutes les attentes ça! Me fait penser à un Glenmorangie « Astar », pour ceux qui connaissent (et c’est un compliment!). Nez : Menoum : De beaux fruits des champs, un peu d’agrumes et des pommes vertes. Bouche : D’abord le chêne brûlé et épicé, des pommes vertes, des agrumes, un peu de fruits et de caramel. Finale : D’une belle longueur, avec des pommes vertes et de la vanille. Et beaucoup de chêne brûlé et épicé.

Two Brewers Yukon Single Malt – Release 07 – Peated

43% alc./vol.

André 93%
De la singularité au pied carré. Ce whisky est le compagnon idéal pour initier les nouveaux adeptes à la tourbe. Ce single malt n’a rien à envier à ses cousins Écossais. Savoureux au nez; mélange de salade de fruits, miel, vanille, essence de chêne ayant contenu du bourbon, feu de place et tourbe terreuse latente, sucre à glacer et encore la poudre des gommes Bazooka. Ce whisky est un mélange de plaisir coupable de retour en enfance avec les saveurs de gomme bazooka et de plaisir d’adulte avec ses notes de tourbe. On oscille entre l’enfant dans une échoppe de bonbons et l’adulte visitant les distilleries d’Islay. La bouche est punchée, beaucoup plus que le nez en tout cas, la tourbe se développe avec assurance en bouche mais pas en mode coup de poing, sirop de fruits, miel, bananes. La finale est bien poivrée et épicée, longue et tourbée. Wow, vive les découvertes inattendues.

Patrick 91%
Who needs scotch? Wow, un excellent, superbe et délicieux whisky tourbé comme je les aime: un peu sale, mais tout de même bien équilibré. Avec quelques % d’alcool de plus, il aurait pu se mériter le titre du meilleur whisky canadien que j’aie bu. Nez : Mouhaha! Wow! Oui, ce fut ma première réaction au nez! Une fumée de tourbe vraiment débile, les cendres et les guimauves du feu de camp et une note épicée pour compléter le tout. Bouche : Hahaha!!! C’est encore meilleur dans la bouche!! Une belle fumée de tourbe épicée, avec des notes de goudron, de miel et du poivre. Me rappelle un peu Laphroaig, si vous tenez vraiment à une comparaison. Finale : D’une belle longueur, marquée par la fumée de tourbe et du miel très discret.

English EN Français FR