Arran The Bothy Batch #1

55.7% alc./vol.
Quarter Cask – 12000 bouteilles, embouteillé en septembre 2015

André 86.5%
Maritime à souhait. Coconut, vanille, banane, ananas, background d’agrumes, d’oranges et de citron habituel. Étonnant de ne pas ressentir l’alcool au nez. L’effet un peu fougueux du quarter cask n’est pas perceptible au nez comme dans le Laphroaig quarter Cask. La bouche a beaucoup plus de punch, les céréales vertes et le tonneau de bois de chêne sec est assez prononcé, mais le whisky s’affuble toujours de mêmes saveurs du nez et un poivre moulu semble émerger du lot de saveurs. J’aime la texture soyeuse du whisky qui tranche avec l’intensité des saveurs… la finale de bouche un peu trop franche et astringente me plait un peu moins. Finale tranchée, mélange de sel, de poivre, de vanille, d’agrumes et d’oranges.

Patrick 90%
J’espère qu’ils en feront une édition régulière! Du pur Arran à son meilleur, sans artifices! Nez : Noix de coco, vanille, bananes et agrumes. Le tout nous donne l’impression d’être assis au bord de la mer. Bouche : Wow, super punch agréable à l’arrivée. Assis sur le bord de l’océan, suffisamment proche pour que les embruns nous fouettent le visage à l’occasion, on mange quelques pommes vertes, un bol de céréales (sans lait!) et une bouchée de chêne brûlé, le tout saupoudré légèrement de poivre. Finale : D’une belle longueur, fraiche, dominée par les agrumes et le sel marin.

0 thoughts on “Arran The Bothy Batch #1

  1. Sensualité sucrée de sucre d’orge sont les premiers mots qui me viennent en tête lorsque j’approche mon nez du verre. Au goût malheureusement ça se gâte, bonbons chimiques aux bananes, gomme balloune épicée, tout ça sur un fond de graine. Bref, je reste perplexe. 83%

  2. Dès que je sens les premières effluves, ce sont les épices qui prennent le dessus. Un mélange assez complexe au nez, qui est supplanté par le gingembre et le poivre noir. En bouche, ce sont la cardamome, le clou de girofle et la sarriette qui priment, agrémentés de poivre blanc qui nous mènent au large. Le côté éthylique reprend le dessus après un petit moment. La finale, certes astringente, amène un côté rafraîchissant avec un trait de lime, un peu de citron et une finale en longueur d’orange confite. 86%

Leave a Comment

English EN Français FR