Arran Sleeping Warrior

54.9% alc./vol.
Cette édition limitée du malt d’Arran, Sleeping Warrior millésime 2000, est un « cask strength » mis en bouteille au degré naturel et provient d’une combinaison des meilleurs fûts de chêne américains (ex Bourbon) et européens (Sherry et vin rouge) sélectionnés par le maître distillateur James MacTaggart. Titrant 54,9%, sans filtrage à froid, issu d’une édition limitée de seulement 6000 bouteilles pour le Monde. Le superbe profil des sommets et des crêtes tout au Nord de l’île d’Arran est désigné comme le « Guerrier endormi » à cause de sa ressemblance avec un personnage humain au repos. Ces montagnes attirent des milliers de visiteurs chaque année, ce qui conduit à l’érosion du paysage. Un don sur chaque bouteille vendue de whisky Arran Sleeping Warrior sera reversé à la National Trust for Scotland pour aider à maintenir en bon état les sentiers de randonnée sur le Goatfell, plus haut sommet d’Arran, pour le plaisir de tous. Distillé en 2000, embouteillé en 2011, édition limitée à 6000 bouteilles.

André 89.5%
Nez de fruits et de l’héritage des fûts de sherry. Oranges très mûres, cerises noires. Bel amalgame d’arômes avec une touche hors du commun de style vernis à l’eau ou de protecteur à bois et de miel. Les arômes des fûts de vin rappellent le backbone du Bowmore Vintage 1992. En bouche, les épices sont en avant-plan et le mélange des saveurs extirpées des différents fûts, principalement les wine casks et les sherry casks, est vraiment unique, se situant entre (les bons) embouteillages de sherry des Dalmore et le Bowmore 1992 Wine Cask. Finale sèche, toujours sur les fruits rouges, les cerises et les notes de vin rouge et d’épices. L’alcool transporte le tout, de manière fort discrète d’ailleurs, mais surtout de façon très efficace.

RV 90%
Le CEGEP est terminé, et après avoir vécu bien des expériences tumultueuses, Arran semble réaliser une maturité certaine. La bonne vieille recette de tourbe cuivrée de la distillerie, accompagné de foin et de lavande. Belle arrivée tout en douceur, où le mélange de cuivre et de tourbe est un véritable jeu d’échecs. Malgré un manque d’aftertaste légèrement fumé précédé par une pause de fruits (fraises et oranges), ce whisky m’est une belle preuve que la distillerie est sortie de l’adolescence puérile des 14000 essais en baril.

Patrick 92%
Nez de cerises et de bonbons à la vanille. En bouche, puissant sucre blanc, cerises et petite touche de cuir. Quelle intensité! En finale, le sucre devient brûlant et laisse une longue sensation chaleureuse. Si bien équilibré, si intense, si bien.

Leave a Comment

English EN Français FR